Prochaine session annuelle du CNLS-IST : la société civile se prépare

image_pdfimage_print

La coalition des réseaux et associations burkinabè de lutte contre le VIH/Sida et de la promotion de la santé (Corab) prépare sa participation à la prochaine session annuelle du comité national de lutte contre le sida et les IST (CNLS-IST). Elle a, à cet effet, initié un atelier à la maison des associations de lutte contre le Sida à Bobo-Dioulasso, le jeudi 14 janvier 2021. L’atelier a connu la participation du secrétariat permanent du comité national de lutte contre le sida (SP/CNLS), représenté par Adama Dayo.

Présenter le bilan annuel d’exécution des activités de 2020 et celui de la participation de la Corab au dialogue national sur le NFM3 ; rédiger la motion de la Corab pour la prochaine session du CNLS-IST. Tel est l’objectif de cette mini-session organisée par la Corab à la maison des associations de lutte contre le VIH/Sida.

Selon Edouard Diapa de la Corab, l’innovation pour cette session est le fait que ce soit l’ensemble de la société civile qui va préparer la participation de la structure à la prochaine session annuelle du CNLS-IST présidée par le président du Faso. Pour lui c’était quelques individus qui le faisaient auparavant.

Il a par ailleurs indiqué que le principal bailleur de fonds dans la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose est le fonds mondial. Aussi, fait-il savoir que « la CORAB est, elle-aussi impliquée dans cette lutte ». « Nous devons donc regarder dans ce qu’elle a fait pour savoir quel a été l’impact de la société civile au cours de l’année 2020, en vue d’apporter des corrections pour le futur » a-t-il signifié.

Une vue des participants à l’atelier de préparation

Pour Adama Dayo, représentant le secrétaire permanent du CNLS-IST conseil national de lutte contre le sida et des IST), la réponse nationale au VIH/Sida est fortement adossée à la contribution de la société civile.

Par ailleurs, il rassure que sa structure accompagne un millier d’associations chaque année dans toutes les sphères du comité à l’endroit de la société civile. Il a tenu, au nom du secrétaire permanent du CNLS, à encourager la Corab pour le travail abattu dans la lutte contre le VIH/SIDA.

Tout comme Edouard Diapa, le représentant du secrétaire permanent du CNPL-IST, Adama Dayo espère que de cette rencontre, les participants parviennent à faire des recommandations, des résolutions et des motions qui vont permettre de corriger les erreurs et accentuer les actions pour de lendemains meilleurs dans la lutte contre le VIH/SIDA.

LD/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.