Prix des agrégats à Bobo: les livreurs proposent une diminution de 2500f CFA

Le jeudi 1er avril 2021, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou a rencontré pour la deuxième fois, les propriétaires de camions bennes livreurs d’agrégats sur la question de l’augmentation des prix de ces matériaux de construction. Ces acteurs ont soumis à l’appréciation du maire de la commune une diminution de 2500f sur chaque chargement. Une proposition que Bourahima Fabéré Sanou a promis de soumettre à l’appréciation des services techniques de la commune.

Cette rencontre entre le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou et les propriétaires de camions bennes livreurs d’agrégats est la deuxième du genre et ce, après l’annonce de l’augmentation des prix des agrégats par ces derniers.

Selon le maire, les échanges de la première rencontre ont tourné autour de deux points notamment une proposition de réduction sur les prix des agrégats et la question du non payement de la taxe que la commune devrait normalement percevoir.

« Par correspondance datée du 31 mars 2021, les propriétaires de bennes ont proposé une réduction de 2 500 francs CFA en faisant ressortir tous les frais liés à un chargement de camion benne en agrégats » a annoncé le maire avant de préciser qu’il a pris acte de la proposition.

Le maire a toutefois promis que la proposition des livreurs d’agrégats sera analysée par une commission technique. Cette dernière fera à son tour une proposition à l’autorité de décision composée de maires d’arrondissements et d’autres acteurs pour une décision définitive. 

A l’issue de la rencontre, le maire a rappelé l’intérêt porté par la commune sur le sujet. « Nous sommes tous des acteurs de développement de cette ville. Il ne serait pas bien qu’inutilement on puisse créer des conditions de vie difficiles » a-t-il défendu.

Ses interlocuteurs du jour ont, en revanche, fait noter les difficultés qu’ils rencontrent dans la livraison des agrégats. Chose que le maire dit avoir bien noté et souhaite qu’un juste milieu soit trouvé pour l’intérêt de tous. « Nous n’avons pas de parti pris dans cette situation. Nous sommes pour l’intérêt général » a conclu le maire Bourahima Sanou.

Lass/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire