Présidentielle de 2020 : Tahirou Barry déclare sa candidature sous la bannière du MCR

L’ancien ministre de la culture et député à l’Assemblée Nationale a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso en présence de plusieurs de ses membres et sympathisants de parti. Objectif, déclarer officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de novembre 2020 au Burkina sous la bannière du parti du Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR). L’occasion était belle pour le candidat déclaré de présenter à l’opinion nationale son programme politique. C’était dans la matinée de ce jour 27 juin 2020 à la Maison de la Culture.

Présent à Bobo-Dioulasso, Le député Tahirou Barry a animé une conférence de presse au cours de laquelle, il a officiellement déclaré sa candidature à la présidentielle de novembre 2020 sous la bannière du Mouvement pour le Changement et la renaissance (MCR).

Dans sa déclaration à la presse en présence de ses militants et sympathisants, le conférencier du jour a déroulé son programme politique qu’il compte mettre en œuvre pour transformer le Burkina si toutefois, le peuple lui place sa confiance.

Etabli autour de quinze points, le programme politique de l’ancien ministre se veut ambitieux car il touche la quasi-totalité des aspects fondamentaux de la vie sociale, économique et politique du pays.

Ainsi de l’éducation à l’emploi des jeunes en passant par la sécurité, les logements sociaux, l’industrie, la santé, l’agriculture et bien d’autres, 15000 milliards sont nécessaires pour l’homme pour transformer structurellement le pays en seulement 5 ans, le temps d’un mandat présidentiel.

Dans ses échanges avec les professionnels des médias à Bobo, Tahirou Barry n’a toutefois pas manqué de fustiger la gestion du pouvoir actuel. Pour ce faire, il a invité ses militants et sympathisants à se faire enrôler massivement afin que le changement puisse venir de leur choix à l’issue des élections de novembre 2020.

Du reste, le candidat déclaré a salué le courage des forces de défense et de sécurité pour leur sacrifice contre le terrorisme sans oublier les agents de santé dont il a félicité pour leur combat contre la pandémie à coronavirus qui sévit actuellement au Burkina Faso. Il les a ensuite encouragés à garder le moral haut car il n’y a pas selon lui, de combat juste sans issue heureuse.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire