Présidentielle de 2020: le MPS tacle le bilan de Roch Kaboré sur l’aspect sécuritaire

Le samedi 7 novembre 2020, la section provinciale du Mouvement Patriotique pour le Salut ( MPS ) du Houet a tenu une conférence de presse à la maison de la culture de Bobo pour rassurer l’opinion que malgré l’absence de leur candidat, la campagne se déroule normalement et que le parti compte sur le peuple burkinabé pour une victoire  de Yacouba Isaac Zida au soir du 22 novembre .

Face aux journalistes, trois personnes. Le SG de la section provinciale du Houet Harouna Zakane l’animateur principal, Sekou Camara la tête de liste du parti aux législatives dans le Houet et Safiatou Guinko, responsable provinciale des femmes.

D’entrée de jeu, le conférencier a d’abord présenté le MPS comme un parti qui s’est inscrit dans la logique de la sociale démocratie. Un modèle politique qui est selon le MPS, le mieux adapté en Afrique et particulièrement au Burkina Faso. Ce modèle de gouvernance serait de leur avis, celle qui œuvre à relever le niveau des démunis et qui prône également l’égalité entre les différentes couches sociales du pays.

Au constat, le MPS pense que la vie politique de notre pays n’est pas à féliciter sous la gouvernance actuelle. Le MPS est donc venu pour continuer et achever l’histoire de notre nation post insurrectionnelle entamée pendant la transition.

Le MPS se propose de rassembler le peuple burkinabé afin de ramener le plaisir de vivre dans notre pays d’ou le slogan du parti « bâtir ensemble un Burkina meilleur ».

L’absence du candidat du MPS à savoir Yacouba Isaac Zida ne serait-il pas un handicap dans la campagne ? Non, répond le SG qui pense que le peuple burkinabé a déjà une idée sur l’homme « qui a fait ses preuves sous la transition ». « Malgré les fausses nouvelles distillées à l’endroit notre candidat Yacouba Isaac Zida, sa renommée reste intacte auprès du peuple qui n’est pas dupe » a-t-il rassuré.

Dans tous les cas, au MPS, tous sont confiants que leur candidat est le meilleur en matière de la lutte contre l’insécurité qui est la priorité actuelle. « Le pouvoir actuel au lieu de sauver le peuple de l’insécurité généralisée à laquelle il fait face, préfère se cacher derrière la construction des routes et des écoles » a-t-il fustigé avant d’ajouter que : « au soir du 22 novembre, si les résultats provisoires sont favorables au candidat YIZ aussitôt l’avion présidentiel va décoller en direction du Canada pour ramener le nouveau président afin qu’il vienne dérouler son programme pour le bonheur du peuple burkinabé ».

Notons que outre la présidentielle, le MPS est présent également dans les 45 provinces du pays avec des listes pour les législatives.

Ben Idriss

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire