Présidentielle de 2020 : le candidat indépendant Aimé Claude Tassembédo lance sa campagne à Bobo

Le 31 octobre 2020 marque le début de la campagne pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. Et c’est Bobo-Dioulasso que le candidat indépendant Aimé Claude Tassembédo a choisi pour lancer sa campagne pour la course à la présidentielle. En effet, il a animé une conférence de presse pour le début de cette campagne qui semble être particulière. C’était en présence de ses militants et sympathisants.

Pour la campagne de la course à la présidentielle du 22 novembre 2020, à chaque candidat et/ou parti politique sa stratégie. Et Aimé Claude Tassembédo, candidat indépendant à une stratégie qui lui est propre. Commencer sa campagne par une conférence de presse n’est en effet, pas fortuit. Le candidat dit vouloir s’appuyer sur la presse, les réseaux sociaux, les jeunes et faire le porte en porte. « Je n’ai pas d’argent à partager comme certains le font. Je vais m’appuyer sur la presse, les réseaux sociaux, les jeunes et je ferai aussi du porte en porte. Je veux conquérir les cœurs et non acheté des consciences. Pour moi, la politique est la forme supérieure de la charité et c’est une aventure solitaire pour servir les autres. C’est pourquoi, j’ai décidé de me lancer en politique » a-t-il déclaré.

Face aux journalistes, Aimé Claude Tassembédo a exposé sa vison politique pour le Burkina Faso. Dans ce programme de société, la justice sociale est en bonne place car le candidat à la présidentielle dit être sûr d’une chose. « Je pense que notre pays a besoin de gouvernance vertueuse. Et c’est de là que viendra le salut des burkinabè car le terrorisme est en partie nourri par la misère de la jeunesse entretenue par la mauvaise gouvernance. J’estime donc que la justice sociale est une bonne part de solution aux problèmes sécuritaires du pays et c’est pourquoi je ferai de cette valeur le levier de ma gouvernance », a fait savoir le candidat indépendant.

Ainsi l’homme entend parcourir tout le territoire national pour convaincre les burkinabè de son programme politique dans lequel se reconnaîtront, estime-t-il, toutes les couches sociales.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire