Police municipale de Bobo : 20 ans de la 2ème promotion

Le samedi 27 juillet 2019, la 2ème promotion de la police municipale de Bobo-Dioulasso, à travers une série d’activité a fêté ses 20ans. Une commémoration placée sous le thème : « 2ème promotion, 20 ans de contribution au développement de la commune : enjeux et perspectives » ; et la présidence de Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo- Dioulasso.

La commémoration des 20 ans de la 2ème promotion de la police municipale de Bobo a été marqué par plusieurs activités

Dans le cadre de la commémoration des 20 ans de la 2ème promotion de la police municipale de Bobo-Dioulasso, s’est tenu un cross populaire dans la matinée du 27 juillet 2019. Le peloton a pris le départ à la place de la nation, avec pour direction, la place Tiéfo amoro en passant par l’avenue de la nation.

S’en est suivie une série de plantation d’arbres sur ladite avenue, un geste symbolique mais nécessaire selon Karidjatou Zallé/Ouattara, déléguée de cette promotion, car « rien ne va sans la nature » s’est-elle justifié. Pour la suivie de ces arbres, chaque plant a été affecté à un élément de la promotion pour entretien ; a-t-elle rassuré.

Le maire de la commune, Bourahima Sanou quant à lui a salué cet arrêt marqué par la 2ème promotion de la police municipale pour communier et fraterniser. Cette action selon lui, ne fait que renforcer la cohésion au sein de ce corps de la police.

Un peu plus tard dans la soirée, on a assisté à une cérémonie de remise d’attestation à des personnes ressources de la police mais aussi du conseil municipal de Bobo-Dioulasso. Toutes fois, cette cérémonie a servi de cadre de témoignage sur la genèse et la gestion de cette police. A cet effet se sont succédé au parloir, les anciens maires de la commune, Alfred Sanou, Célestin Kousoubé, Salia Sanou et l’actuel maire Bourahima Sanou.

L’un après l’autre, ils ont non seulement encouragé ces agents de la police municipale, mais aussi prodiguer des conseils à leur endroit. Appel a surtout été lancé à la discipline, fondement de toute institution, selon les propos de Bourahima Sanou. Pour lui, la commune n’est forte que si la police municipale est forte.

Et au parrain de la cérémonie, Ousseni Tougouma, opérateur économique, d’exhorter ses filleuls à l’union et l’entente. C’est sans hésitation dit-il, qu’il a accepté d’accompagner cette promotion, et a l’issue de cette cérémonie de distinction, constate-t-il que c’est un choix sans regret et à refaire s’il le fallait.

Abdoul-Karim Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire