Plainte contre une société immobilière pour escroquerie : les présumés victimes ne s’y reconnaissent pas

Ce dimanche 18 avril, les résidents de la zone non lotie à la périphérie de Belleville dénommée « Koba waye » sont sortis nombreux pour dénoncer les allégations de promoteurs immobiliers qui ont porté plainte à la justice contre une autre (Anayi immobilier) qui les aurait escroquées. Ces populations disent s’inscrire en faux contre cette plainte qui ne les concerne ni de près ni de loin.

« On ne comprend pas que des individus se substituent  à nous pour aller porter une plainte à notre nom » a d’emblée laissé entendre le représentant de ces populations qui, du reste, sont remontées.

En effet, tout serait parti d’un arrangement entre ces populations de « Koba waye » et la société immobilière Anayi. C’est ainsi qu’en décembre 2020, elles auraient été recensées et c’est à la mairie que les choses se seraient finalisés à en croire les populations.

Amidou Rabo, porte-parole des populations

« Nous avons donc par la suite été informé que nous devrons payer chacun la somme la 250 000fcfa  pour les résidents et 800 000f pour les non-résidents comme frais représentant la contribution à l’aménagement de la zone.  Sur un total de 629 personnes recensées, 440 personnes ont pu honorer ces frais. Toutes les personnes qui ont pu solder les frais ont obtenu gain de cause. Certains ont même fini de construire sur leur parcelle et ont déjà déménagé. D’autres sont en phase de construction. D’où vient donc cette information selon laquelle nous avons été escroqué », se demandent- ils avant d’ajouter : « Il restait 189 personnes qui n’avaient pas pu payer.  Même là aussi, les paiements se poursuivent. Dès qu’ils finiront de payer, ils rentreront en possession de leurs parcelles ».

Les populations concernées pensent plutôt qu’il s’agit d’une guéguerre entre les propriétaires terriens et que cela ne les concerne pas du tout.  Par conséquent elles estiment qu’il n’y a pas de polémique possible encore moins une escroquerie à leur égard.

Au contraire, elles disent  être contentes que la société immobilière ait respecté ses engagements vis-à-vis d’elles. « C’est une opération gagnante que nous avons effectuée avec la société immobilière Anayi et nous n’avons aucune raison de nous plaindre » se satisfont les populations concernées.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire