Phases finales de l’USSU-BF 2022 à Bobo : 1008 athlètes des 13 régions à la conquête de trophées et médailles

Les phases finales de l’Union des sports scolaires et universitaires (USSU-BF) se jouent à Bobo-Dioulasso du 21 au 29 mai 2022. Toutes les 13 régions du pays y prennent part avec plusieurs équipes en sport collectif ou en sport individuel. Ces phases finales se disputent sur plusieurs sites à travers la ville de Bobo-Dioulasso.

Ils sont au total 1008 athlètes avec 84 encadreurs à prendre part aux phases finales des compétitions de l’USSU-BF 2022. Ces athlètes venus des 13 régions du pays sont reparties en plusieurs équipes collectives et individuelles dans sept (07) disciplines.

Pour le directeur des sports scolaires et universitaires Ba Banien Sirima, ces phases finales de l’USS-BF se tiennent dans un contexte difficile pour le pays. Cela se ressent sur les conditions organisationnelles et les conditions d’hébergement, à lui en croire.

Il a cependant invité les différents acteurs à comprendre la situation et à mettre la main à la pâte pour que la compétition puisse bien se dérouler. Cette édition de l’USSU-BF est selon le directeur des sports scolaires et universitaires, l’occasion pour déceler les imperfections de la compétition et les corriger car « elle aura bientôt 50 ans ». Aux athlètes, Ba Banien Sirima demande du fair-play pour que l’édition 2022 de l’USSU-BF soit une réussite.

Responsable technique du volley-ball, Pierre Djiguemdé rassure qu’au niveau de cette discipline les choses se passent bien. Avec au total 12 équipes participantes, ce sont les phases de poules qui se disputent pour le moment. Des phases à l’issue desquelles, les deux meilleures équipes hommes et les deux meilleures équipes dames disputeront les finales le week-end à venir. Pour le responsable technique, les différentes équipes participantes ont un bon niveau.

Félix Bouma Benao est directeur régional des sports et loisirs de la région du Nord. Sa région est représentée dans toutes les sept (07) disciplines de la compétition. Il espère que ses équipes feront une bonne moisson car dit-il « si on vient à une compétition, c’est dans l’espoir d’engranger des médailles. Même si on n’aura pas la totalité des médailles, on espère ne pas repartir bredouille ».

Quant au déroulement général de la compétition, l’on peut noter que tout se passe comme sur des roulettes. Les équipes participantes sont, elles-aussi bien préparées chacune de son côté. Au plateau de yéguéré, ce sont les équipes féminines de hand-ball du plateau central et de la région du Nord qui étaient aux prises dans la matinée du lundi 23 mai.

Et pendant toute la première période, c’est un seul but encaissé par la région du nord. « Toute une première période avec un seul but pour du hand-ball, ce n’est pas bon. C’est un score de football ça », se plaint un des encadreurs auprès de son équipe. Un score qui prouve que les équipes s’équivalent.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap