« Personne ne viendra développer Bobo pour nous …», Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso

Bourahima Sanou, maire de Bobo

Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Bourahima Fabéré Sanou est convaincu que le développement de la commune passe par l’implication de tous aux actions de développement. Il a de ce fait, initié le jeudi 21 février 2019, un cadre d’échange avec les leaders religieux et coutumiers de la commune.

L’objectif de cette rencontre entre le conseil municipal et les leaders religieux et coutumier de la commune de Bobo-Dioulasso est de mieux informer ces personnes ressources de la manière dont fonctionne la mairie de même que la gestion de son budget.

Le choix de ces personnes selon le maire, tient au fait qu’elles sont « très écoutées » chacune, dans sa sphère d’influence.

Les participants

Mieux les informer, revient donc selon lui, à toucher la majeure partie de la population du rôle que doit jouer la mairie.

Ainsi dit-il, les uns et les autres pourront contribuer ou adhérer aux actions de développement de la mairie car le développement d’une localité soutient-il, « fait appel à tous ses fils et filles ». « C’est donc dire que personne ne viendra développer Bobo à notre place » a-t-il insisté.

Cette initiative a été fortement saluée par les uns et les autres qui voient en elle, le lancement des bases d’un développement endogène.

AT

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire