PCIC : Partage d’expérience entre l’arrondissement 2 de Bobo et l’arrondissement 3 de Ouaga

Dans le cadre du programme de Coopération Internationale Communale ( PClC ), le maire de l’Arrondissement 3 de Ouaga, Rainatou Sawadogo, accompagnée de plusieurs de ses collaborateurs était le mercredi 26 mai 2021 à l’Arrondissement 2 de Bobo pour une rencontre d’échanges et de partage d’expériences sur la gestion de l’état civil.

En effet, le PCIC est un programme qui concerne sept (07) municipalités du Burkina à savoir les arrondissements 1, 2 et 3 de Ouagadougou; l’arrondissement 2 de Bobo; les communes de Gourcy, de Kombissiri et de Tiebélé qui coopèrent avec 6 communes de la Belgique.

L’amélioration de l’état civil fait partie des points d’application de ce programme d’où cette rencontre entre ces deux (02) arrondissements de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso pour appréhender les difficultés qui se présentent et mieux les traiter au bénéfice des usagers.

Une situation que le maire Paulin Sanou de l’arrondissement 2 de Bobo juge opportun parce que son arrondissement a déjà été victime de saccage au cours duquel des registres de l’état civil avaient disparu.  « Aujourd’hui nous sommes en train de les récupérer pour une reconstitution de ces registres pour les mettre en norme et faire mention des actes de naissance qui n’ont pas de trace à la mairie », a souligné le maire Paulin Sanou.

Le maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou a, quant à elle été séduite par l’organisation de l’état civil de l’arrondissement 2 de Bobo notamment l’uniforme portée par les agents qui les distinguent ainsi des autres travailleurs de la mairie.

Et cela vise selon Paulin Sanou à couper les herbes sous les pieds des nombreux intermédiaires qui rôdent parfois autour de la mairie et qui rackettent souvent les usagers.

Le maire de l’arrondissement 3 a, séance tenante instruit son responsable de l’état civil à prendre note pour implémenter la même chose dans leur arrondissement.

L’arrondissement 2 de Bobo pourrait également s’imprégner de l’expérience des légalisations des cartes grises et autres documents qui se font de façon rapide à l’arrondissement 3 de Ouaga. Généralement ces légalisations se font dans les commissariats et dans la mesure du possible, cela pourrait être instauré à l’arrondissement 2 de Bobo.

Au terme de cette rencontre, nul doute que les deux (02) parties vont acquérir de part et d’autre de nouvelles expériences et innovations au grand bonheur de leurs populations respectives.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire