Passation des marchés publics : Fin de formation de 400 acteurs sur l’évaluation des offres

Point final pour la campagne de formation de l’ARCOP sur l’évaluation des offres et des propositions dans le processus de passation de marchés publics. La cérémonie de clôture de cette campagne est intervenue ce mardi 22 juin 2021 à Koudougou en présence du Secrétaire permanent de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), Tahirou Sanou.

Ils sont plus de 400 participants issus de différents ministères et institutions de l’Etat à avoir pris part aux différentes sessions de formation sur l’évaluation des offres et des propositions dans le processus de passation de marchés publics.

Cette campagne de formation, organisée par l’ARCOP avec l’appui financier de la Banque mondiale à travers le Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne (PGEPC), avait pour but de mieux outiller les différents acteurs à pouvoir apprécier à sa juste valeur les offres et les propositions qui leur sont soumises afin de pouvoir décider de façon avisée.

Dr Tahirou Sanou, SP/Arcop

Cela devrait contribuer à contenir la mauvaise qualité d’infrastructure publique constatée par le Conseil des ministres du 16 juin dernier. Selon ce constat, ce sont plus d’une centaine d’infrastructures publiques qui ont été endommagées en raison de la fragilité de leur qualité. Et cette situation interpelle  le secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou, et l’ensemble de ses collaborateurs.

Une formation qui vient à point nommé

Pour Tahirou Sanou, il faut mettre un terme au spectacle de la dégradation des infrastructures publiques. Dans cette perspective, il a fait savoir que l’ARCOP jouera pleinement sa partition. Dès lors, il a annoncé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités et prendre des sanctions qui s’imposent contre les entreprises fautives.

La tâche sera confiée à un consultant.  En plus de cette mesure, Tahirou Sanou a annoncé que des réflexions seront menées à l’interne pour que des solutions structurelles durables puissent être trouvées. Il a, par ailleurs indiqué que le travail de renforcement devrait se poursuivre avec une plus grande intensité car il constitue un levier important à actionner pour avoir passé les marchés publics dans les règles de l’art et avoir la certitude que ces marchés seront exécutés avec l’attention méritée.

C’est pourquoi il a estimé que la formation sur l’évaluation des offres et des propositions viennent à point nommé pour les acteurs de la passation des marchés. Il a salué l’assiduité des participants et leur envie de mieux s’armer en connaissance pratique afin  de mieux servir les intérêts du Burkina Faso. Au cours de leur session, ils ont ainsi pu passer en revue le cadre juridique et organisationnel de l’évaluation, l’évaluation préliminaire des offres et l’examen détaillé entre autres.

Adama Rouamba, Coordonnateur du PGEPC

Selon le Coordonnateur du PGEPC, Adama Rouamba, travailler à professionnaliser davantage toute la chaîne de la commande des marchés publics est une nécessité pour peu de vouloir des infrastructures publiques de qualité.

C’est pourquoi il a indiqué qu’il se tiendra toujours aux côtés de l’ARCOP afin de relever le défi de la passation des marchés aux entreprises les plus outillées à mener à bien les différents marchés. Il a traduit sa reconnaissance à l’ARCOP et ses encouragements aux participants à mettre les connaissances acquises au service du développement du Burkina Faso.

Cette campagne de formation, rappelons-le, a été officiellement lancée le 25 août 2020 Koudougou

Cheick Traoré/Ouaga

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap