PAPFA: le projet à la rencontre des acteurs du Kénédougou.

Sous la présidence du Haut Commissaire de la province du Kénédougou, Pathé Abdallah Sangaré, le Projet d’Appui à la Promotion des Filières Agricoles ( PAPFA ), a organisé à Orodara, le mardi 21 janvier 2020 , un atelier de restitution de sa stratégie genre et ciblage. Objectif, présenter ladite stratégie qui doit être mise en œuvre en 2020.

Selon Souleymane Paré, responsable genre et ciblage du PAPFA, cet atelier permet de former les différents acteurs notamment les préfets, les maires et les chefs de zone d’appui technique à l’agriculture sur les différents critères élaborés dans le document de stratégie et ce, dans le but de prendre en compte tous les potentiels bénéficiaires.

Souleymane Paré, responsable genre et ciblage du PAPFA

L’importance de cette activité est due au fait que ces acteurs sont ceux sur qui, le projet compte s’appuyer afin d’intervenir efficacement pour l’atteinte des résultats escomptés.

Souleymane Paré, responsable genre et ciblage du PAPFA

Et comme objectifs, le PAPFA vise l’accompagnement de 50% de femmes et 30% de jeunes issus des ménages agricoles vulnérables, l’augmentation de la production des filières riz, maraîchage, sésame et niébé, la transformation des productions des filières et la facilitation de l’accès au marché des produits des filières concernées.

Au cours de l’atelier, les participants ont formulé des recommandations qui sont entre autres le renforcement de la communication afin d’informer la population de l’existence du projet, l’implication de tous les acteurs dans le processus de la mise en œuvre du projet afin d’atteindre les objectifs du projet.

La disponibilité et l’opérationnalisation de Centres de Ressources en Entrepreneuriat Rural (CRER) de la province et la facilitation d’accès aux appuis du PAPFA font aussi partir des recommandations formulées par les participants.

Rappelons que le ministère de l’agriculture bénéficie de l’appui technique et financier du Fonds International pour le Développement Agricole (Fida) pour la mise en œuvre du PAPFA. Et cet appui au projet va de 2018 à 2020 et s’exécute dans la Boucle du Mouhoun, les Cascades et les Hauts Bassins avec un budget de 40,1millards de francs CFA.

Romuald Somda/Orodara

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire