Orodara : le ministre Harouna Kaboré dans des locaux d’unités agroalimentaires

Dans le cadre des activités de la semaine burkinabè de l’industrie, le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré a visité des unités agroalimentaires dans le Kénédougou. Ainsi, l’unité de production d’eau minérale « Babali » et celle de fabrication de jus de fruits « Dafani » ont accueilli le ministre et ses collaborateurs. C’était dans la journée du vendredi 25 septembre 2020.

La visite d’unités agroalimentaires dans le Kénédougou par le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la semaine burkinabè de l’industrie qui bat son plein.

Pour le ministre Kaboré, cette visite est pleine de sens à tout point de vue. Est-il convaincu que son passage dans ces unités manifeste une volonté du gouvernement à renforcer le tissu industriel du pays.

Et pour cela, il estime que les acteurs doivent être encouragés. « Notre visite à ces unités de transformation agroalimentaire est une preuve de la volonté du gouvernement à accompagner le secteur industriel afin de booster son essor. Et c’est pourquoi nous sommes convaincus que cette tournée permet de connaitre les réalités que vivent ces différentes unités afin de trouver des réponses adéquates à leurs difficultés car notre volonté est de voir au moins 25% de nos matières premières transformées au niveau national à l’horizon 2025 » a-t-il expliqué.

A l’issu de sa visite du jour, c’est un ministre visiblement satisfait des performances des unités agroalimentaires visitées qui félicite et encourage les acteurs. « Ce qui nous a été donné à voir aujourd’hui est très édifiant et rassurant pour l’avenir industriel de notre pays. C’est une preuve qu’il existe dans notre pays des Hommes qui sont animés de la volonté de toujours bien faire les choses. Le promoteur de l’eau minérale ‘’Babali’’ en est une preuve vivante car au moment où il mettait en place cette unité en 2009, la réussite de ces genres d’initiatives industrielles était inimaginable au Burkina Faso. Mais aujourd’hui ses produits rivalisent avec des produits importés de même nature. Quant à ‘’Dafani SA’’, l’on peut retenir que c’est une société dont les produits font la fierté du pays car s’il y a un produit qui voyage et qui est connu à l’international, c’est bien Dafani. C’est pourquoi d’ailleurs quand cette société avait des difficultés, l’Etat n’a pas hésité à l’accompagner à hauteur de 900 millions de FCFA. Et aujourd’hui on constate qu’on ne s’est pas trompé d’investissement car Dafani se porte maintenant bien » s’est satisfait le ministre à l’issue de sa visite de ces deux unités industrielles.

Pour le promoteur de l’eau ‘’Babali’’, Mamoudou Barry, c’est la première fois qu’un ministre rend visite à son unité industrielle. Toute chose qu’il a saluée à sa juste valeur. Il n’a cependant pas voilé au ministre les difficultés que rencontre l’unité. Il a cité entre autres le coût élevé de l’énergie et la contrefaçon qu’il souhaite voir se résoudre.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire