Opération Mana man : Dans les Hauts-Bassins, c’est le Pr Aboubacar Toguyeni qui a donné le premier coup de balai

Dans la matinée de ce samedi 30 avril 2022, le président de l’assemblée législative de la transition Aboubacar Toguyeni a procédé au lancement officiel de l’opération mana-mana dans la cité de Sya. C’était en présence de plusieurs acteurs.

C’est sous le thème « mon acte patriotique pour ma ville », que s’est tenu le lancement de l’opération mana-mana.

Selon le président de l’assemblée législative de la transition (ALT) Aboubacar Toguyeni, la question environnementale, compte tenu de son importance, conditionne un certain nombre d’éléments. « La dégradation de notre environnement a un impact sur la santé à travers différents canaux tel que l’alimentation » a-t-il déclaré. Il estime donc qu’il est important de mettre les bouchées doubles pour que cette question de propriété et d’assainissement de l’environnement soit le quotidien de chaque citoyen.

Il rappelle qu’autrefois, une action similaire existait à Bobo-Dioulasso et était appelé « Sya la belle », ce qui permettait à la ville d’avoir une propriété légendaire.

Le président de l’ALT se dit confiant quant à l’engagement de la population de Bobo-Dioulasso à relever le défi et à redonner à cette ville sa propreté d’autrefois.

Par ailleurs, en vue de susciter la motivation et l’adhésion de tout le monde Aboubacar Toguyeni entend plaider auprès du ministère de la jeunesse pour tenir des concours de propriété de région, chose qui va récompenser la région la plus propre du Burkina.

Président du comité d’organisation, Abou Alifata Téguéra indique que toute la jeunesse des Hauts-Bassins est mobilisée autour du gouverneur de la région afin de soutenir l’initiative qui vise à rendre l’ensemble des villes du pays propres.

A cet effet, il appelle la population à s’approprier et à faire de cette action un comportement qui sera tenu chaque dernier samedi du mois. « Chaque dernier samedi du mois, les populations vont se regrouper par arrondissement pour que cet acte de nettoyage puisse se tenir au profit du bien-être de la population » a-t-il souligné et Solange Traoré, coordonnatrice régionale des organisations féminines d’ajouter que « nous allons tenir des rencontres avec les présidentes d’association afin de voir comment honorer cette journée les derniers samedis du mois ».

Moussa Koné (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap