Opération don de sang au camp Ouezzin Coulibaly: plus de 1500 poches de sang attendues

Ce mardi 16 juin 2020, le commandant des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale a initié une activité de don de sang au camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Cette opération a concerné principalement les officiers stagiaires de police judiciaire (OPJ) et des élèves sous-officiers de 1ère et 2ème année de la Gendarmerie Nationale.

Ce don de sang, selon le commandant des écoles et centres de perfectionnement de la Gendarmerie Nationale, Koagdia Diabri, a pour objectif de soulager les malades qui, sur leur lit d’hôpital ont besoin de sang pour retrouver la guérison et le sourire. C’est aussi selon lui, une occasion pour renforcer le lien « armée-nation ».

Cette initiative trouve souligne-t-il, son fondement dans le fait que les forces de défense et de sécurité (FDS) ont fait le serment de protéger les populations jusqu’au sacrifice suprême.

Chose qui prouve selon le commandant que les FDS sont prêts à verser leur sang pour protéger les Burkinabè. « Si nous sommes prêts à verser notre sang pour sauver et protéger les Burkinabè, nous n’hésiterons donc pas à donner de ce sang pour sauver ceux qui sont dans le besoin » a-t-il déclaré avant d’appeler la population en retour à collaborer avec les FDS dans cette période d’insécurité que traverse le pays.

Stagiaire de police judiciaire, Nouhoun Fofana entend sauver des vies en donnant son sang. Il invite de ce fait, tous ceux qui remplissent les conditions à être des donneurs réguliers de sang pour toujours sauver des vies. «J’invite mes frères et sœurs, militaires ou civiles à toujours donner de leur sang pour sauver des vies, car, qui dit don de sang, dit sauver des vies » a-t-il rappelé.

Notons que pour cette opération de don de sang, c’est environ 1500 poches de sang qui sont attendus selon les responsables de l’initiative.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire