Nouvel An 2021: les vœux du président de l’UNB à l’endroit de la communauté universitaire….

L’année universitaire de Nazi BONI s’est déroulée dans de grandes interrogations
jamais connues de mémoire du Burkinabè. En effet, comme si la crise sécuritaire ne suffisait
pas, s’en est imposée une crise sanitaire jamais connue dans le monde, à savoir la pandémie
de COVID-19. C’est l’occasion pour moi de présenter mes condoléances à toutes les familles
éplorées, les victimes de l’hydre du terrorisme ou de la pandémie du COVID-19. Paix à leurs
âmes et aux âmes des membres de la communauté universitaire et des étudiants décédés en
2020.

Pour la première fois, toute la vie sociale, économique du pays a été perturbée par un
confinement général, la fermeture des écoles, des établissements secondaires, des
universités. Les parents d’élèves, les élèves et étudiants ont vécu dans une véritable impasse
de leur situation scolaire et académique. L’Université Nazi BONI, à l’instar des établissements scolaires et universitaires a suspendu les cours du 19 mars au 12 mai 2020, fermant ainsi les portes. Alors que nous étions sur le point de normaliser les années académiques à l’UNB, de rattraper les retards académiques, nous avons vu nos efforts ralentir, nous conduisant à de nouvelles interrogations.

Chers étudiants et parents d’étudiants, nonobstant ces difficultés qui ont émaillé le bon
déroulement de l’année académique, l’administration universitaire, les enseignants
chercheurs, les enseignants hospitalo-universitaires dans la détermination et la résilience ont
travaillé d’arrache-pied pour proposer de nouveaux paradigmes pédagogiques face aux
nouveaux obstacles sanitaires qui ont surgi. C’est ainsi que des stratégies de mitigation en
situation COVID-19 ont été mises en oeuvre dans une synergie d’actions pour basculer toute
l’UNB dans l’enseignement à distance. Des difficultés de connexion, d’insuffisances de support
pour les étudiants ont existé. Heureux sommes nous aujourd’hui et en ce moment précis de
noter les grandes avancées obtenues dans l’inter connectivité de Nazi BONI

Je salue avec déférence la qualité du dialogue qui a prévalu avec les partenaires
sociaux, les étudiants et, qui a permis dans un climat social apaisé de terminer où d’avancer
dans les différents programmes académiques.

Dans un élan patriotique, avec abnégation, les enseignants ont déposé les cours
numériques sur la plateforme. Ils ont animé les cours, rattrapant ainsi le retard imputable à la
situation sanitaire, rendant ainsi l’année académique normale au soir du 31 juillet 2020 dans
plus de 90% de nos établissements

C’est le lieu pour moi, de reconnaître l’effort de tous les enseignants, les enseignants chercheurs
et hospitalo-universitaires, les informaticiens qui ont travaillé dans l’ombre, les
étudiants pour les efforts consentis. Grâce à tous, nous avons fait des avancées notables dans
le rattrapage du retard académique à l’Université Nazi BONI. Dans la même lancée, je fais
une mention très spéciale à l’ensemble du gouvernement et au Ministre de l’Enseignement
Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, en particulier, qui ont toujours prêté
une oreille attentive face à nos multitudes sollicitudes. Grâce à leurs soutiens multiformes et
inconditionnels, Nazi BONI a réussi le pari de la normalisation des années académiques,
exception faite de deux établissements.

Dans le même ordre d’idées, au nom de la communauté universitaire, je témoigne toute
ma gratitude à nos différents partenaires privés, aux hommes des médias qui sont restés à
nos côtés pour le bon déroulement de nos activités académiques. Je salue l’effort conjugué
des anciens étudiants de l’UNB qui sont restés à nos côtés dans nos activités ; par leurs
actions, ils portent aujourd’hui haut l’étendard de l’UNB dans le pays et à l’international.

Chers parents d’étudiants, cher personnel de l’UNB, l’année qui s’achève nous a donné
d’importantes leçons de vie. En effet, la gouvernance participative, inclusive, vertueuse et
transparente s’est révélée être un outil qui a fédéré les forces sociales de l’UNB pour générer un climat apaisé qui a permis de conduire une année académique réussi. Cependant, soyez
rassurés que les insuffisances constatées demeurent les nouveaux défis que je vous invite à
relever avec moi pour l’année 2021.

En effet, la vision partagée de l’UNB, est de construire aujourd’hui et toujours une
université excellente, innovante au Burkina et dans le monde. C’est ensemble que nous ferons
de cette vision une réalité. Pour y parvenir, la gouvernance participative, vertueuse et inclusive
demeure l’outil de construction. Les résultats du dialogue social tenu avec tous les
établissements et centres universitaires verront un début de mise en oeuvre en 2021.

Egalement, je veux qu’ensemble nous parvenions à proposer aux parents et aux
étudiants des offres éducatives de qualité, performantes, professionnalisantes. Déjà, nous
avons offert soixante-dix-huit (78) offres de formations professionnalisantes dont trente (30)
offres de 2018 à 2020. Je sais compter sur la perspicacité intellectuelle des chercheurs, des
enseignants et enseignants hospitalo-universitaires de l’UNB et du personnel entier pour
présenter plus d’offres de formation professionnalisante aux parents et aux étudiants. Ce
référentiel est un gage pour apporter un plus au développement structurel du Burkina Faso et
aux possibilités d’employabilité des jeunes dont l’UNB se fait le pari de relever.

La formation performante et efficiente est possible, pour ma part, grâce à la
généralisation de l’enseignement en ligne à l’UNB. Ce nouveau paradigme pédagogique,
même s’il reste à améliorer s’impose comme une solution idoine pour la gestion des grands
effectifs. C’est pourquoi, je m’appuie sur la direction de l’informatique et de la communication
de l’UNB pour faciliter la bonne fonctionnalité de la plateforme et son accès par les enseignants
et les étudiants.

D’ores et déjà, nous commençons cette année 2021 par l’organisation de grands
événements. En effet, dès les premiers mois de l’année 2021, nous allons célébrer le jubilé
d’argent de l’UNB, les journées porte ouverte, la première édition de la Journée de l’Excellence.
Egalement, l’Université Nazi BONI a l’honneur d’abriter cette année 2021 la célébration
nationale de la commémoration des promus du CAMES 2020.

Chers parents, chers étudiants, chers enseignants, enseignants-chercheurs, hospitalouniversitaires,
à l’orée de la nouvelle année 2021, je vous formule mes voeux de paix, de santé,
de prospérité.
 Que Dieu, le Tout-Puissant, accorde au personnel enseignant et au personnel
administratif la force et l’esprit d’abnégation et de sacrifice pour le service de nos
étudiants.
 Qu’il accorde à nos étudiants la sagesse et la persévérance dans les études.
 Qu’il accorde à nos autorités politiques et aux parents la force et la clairvoyance dans
la gouvernance pour le bénéfice de tous.
 A l’Université Nazi BONI, c’est le Savoir, l’Excellence, l’Innovation.
 Que Dieu Bénisse l’Université Nazi BONI !
 Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Bonne et heureuse année 2021 à toutes et à tous !
Je vous remercie !

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire