Noussondia : L’édition 2021 referme ses portes sous une note de satisfaction des organisateurs

La 4ème édition du festival Noussondia a refermé ses portes ce jeudi 23 décembre 2021. Et c’est au cours d’une cérémonie organisée à cet effet que l’événement culturel a connu son apothéose. C’était à Culture Lab ADH, le siège de l’association Art au-delà du handicap en présence de plusieurs personnalités.

Débuté le 17 décembre, c’est dans la soirée de ce jeudi 23 décembre 2021 que la 4ème édition du festival Noussondia a refermé ses portes. Ainsi pour la cérémonie de clôture, plusieurs activités étaient au programme.

Et c’est après une parade dans la ville suivie de spectacles publics, de restitution des travaux, de discours, de remise d’attestations que Yaya Sanou a marqué la fin de Noussondia. « Le menu était le même que les autres éditions mais nous avons changé un peu la manière de faire les ateliers. De façon pratique, les ateliers de la présente édition concernaient la danse, le théâtre, la musique, ainsi que la langue des signes. On a eu la participation de L’ABPAM (l’association Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants). Je suis plus que satisfait, je suis également content pour l’association qui a officiellement ouvert son siège officiel. Ce qui est un plus qui va beaucoup faciliter les démarches pour la formation », explique le président de l’association.

Les participants repartent avec des cadeaux

Pour rappel, l’association Art au-delà du handicap a inauguré son siège le 15 décembre 2021. Une fois de plus Yaya Sanou revient sur les objectifs de l’édition 2021. « Cette année nous avons travaillé sous le thème : “Pratiqu’Art pour s’imposer“. Autrement dit, c’est l’occasion pour les enfants handicapés de prendre à travers l’art ce qui leur avait été arraché. Pour moi, l’art c’est la plus belle manière de communiquer. À travers l’art, on est capable de dire ce qu’on ne peut pas dire en étant arrêté devant quelqu’un. À travers l’art, on peut donc s’exprimer à travers la musique, à travers son corps et tout ce qu’un artiste peut donner comme sensation. Et si déjà ces enfants ont pu s’exprimer, c’est déjà une bonne chose» a-t-il situé le festival dans son contexte.

Alain Sanou, 4ème adjoint du maire de la commune de Bobo-Dioulasso, encourage Yaya Sanou à persévérer dans sa vision. Il l’encourage à continuer sur cette lancée et a promis à l’association sa propre propriété pour en faire un siège afin de l’épargner la location.

Linda Maïssar Gueye/stagiaire

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap