Nouna : Les banques ferment boutique

Dans la ville de Nouna, les populations, en particulier les fonctionnaires (qui vont chaque fin de mois pour toucher leur salaire) sont inquiets. L’agence Ecobank va « temporairement » fermer le vendredi 20 mai prochain. C’est une décision des responsables de la banque, au regard de la dégradation de la situation sécuritaire.

La province de la Kossi dont Nouna est le chef-lieu, est depuis l’objet de plusieurs attaques de groupes armés. La dernière attaque a eu lieu dans la nuit du 7 au 8 mai 2022, au cours de laquelle une soixantaine de détenus s’est évadée pendant l’assaut des terroristes.

Ecobank est la seule banque qui jusqu’ici, restée ouverte. Et « si Ecobank ferme, nous serons désormais obligé d’aller à Dédougou pour toucher nos salaires. Ce qui n’est pas prudent au regard de la situation », s’inquiète un fonctionnaire de la localité.

Les autorités locales seraient à pied d’œuvre pour dissuader les responsables de la banque de fermer.

Outre la banque, d’autres structures non moins importantes seraient confrontés à des difficultés du fait de la situation sécuritaire. « Le district sanitaire de Nouna commence a manqué de médicaments car la CAMEG a des difficultés pour ravitailler la zone », nous confie une source interne à la structure.

Certaines stations-services, par manque de ravitaillement, pourraient fermer dans les jours à venir.

A Nouna, il n’y a pas que les services qui ferment. Certains représentants de l’Etat ont élu domicile à Dédougou, chef-lieu de la région.

Ouest Info/La rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap