Nestor Bassière à Ouara : « lorsqu’on parle d’un parti sérieux au Burkina, c’est l’UNIR/PS »

« Lorsqu’on parle d’un parti sérieux au Burkina Faso, c’est l’UNIR/PS. Notre parti est un parti qui tient à ses engagements. Nous avons des ambitions et nous travaillons pour le peuple parce que nous l’avons dit dans notre slogan : Pas un pas sans le peuple », a dit le vice-président du parti, Nestor Batio Bassière, au cours d’une assemblée générale tenue à Ouara, ce vendredi 13 novembre 2020, dans le cadre de la campagne pour les législatives.

En effet, en marge de leur « grand meeting provincial » prévu pour ce samedi 14 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso, les premiers responsables du parti de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) étaient dans le village de Ouara, dans la commune de Karangasso-Vigué ce vendredi 13 novembre 2020. Cette rencontre a connu la présence du président national du parti, maitre Bénéwendé Stanislas Sankara.

Il s’agissait pour eux, selon Nestor Bassière, d’aller à la rencontre des populations à la base afin de toucher leurs réalités au quotidien. Mais aussi pour se rassurer que les populations de Ouara portent toujours le parti dans leur cœur et « qu’elles sont prêtes à se battre à nos côtés afin que nous puissions atteindre nos objectifs à savoir, amorcer le développement, permettre à l’UNIR/PS, à l’Assemblée nationale, de pouvoir orienter les projets de développement vers les populations à la base », a expliqué le vice-président du parti.

Selon lui, le choix de Ouara pour la tenue de cette AG, à la veille de leur meeting provincial, n’est pas fortuit. Il a affirmé que cette localité a toujours ouvert les portes de la victoire à l’UNIR/PS. « C’est pour cela nous avons décidé de venir à Ouara. Les populations de Ouara n’ont jamais trahi l’UNIR/PS. Nous avons commencé petit ici, nous avons grandi et aujourd’hui nous sommes au sommet à Ouara », a-t-il laissé entendre.

Il a par ailleurs affirmé que son parti avait pris des engagements face aux préoccupations des populations et qu’aujourd’hui, des solutions ont été apportées. Ces préoccupations concernaient principalement le secteur de l’eau et de l’éducation. « Aujourd’hui grâce à l’UNIR/PS, l’eau coule à flots à Ouara. Nous avons également pris l’engagement d’inscrire Ouara comme village-éco dans le programme du ministère de l’Environnement. Des sites ont été identifiés, bientôt un investissement à hauteur de plus de 500 millions de FCFA sera réalisé rien que dans le village de Ouara », s’est réjoui Nestor Bassière. 

Source: Lefaso.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire