Musique : l’artiste Julinio le cerveau met sur le marché discographique son deuxième album

Julien Stanislas Ouédraogo alias Julinio le cerveau a présenté aux professionnels des médias, son deuxième album, le mardi 3 novembre 2020, à Bobo- Dioulasso. Composé de 10 titres, l’album intitulé ‘’Deuxième mère’’ est un mélange de style coupé décalé, mandingue et afro beat, chanté en dioula, français et mooré.

Dans cet album l’artiste magnifie la femme non seulement en tant que mère, à travers le son intitulé ‘’maman’’, en featuring avec Djéli Karim, mais aussi en tant qu’épouse à travers la chanson, ‘’deuxième mère’’, titre éponyme de l’album.

Deuxième mère parce que pour Julinio le cerveau, l’épouse est celle qui, dans les bons ou mauvais moments, reste et prend soin de son homme. Pour cet homme, dit-il, son épouse est sa deuxième maman.

‘’Deuxième maman’’ attire également l’attention des mélomanes sur les préjugés qui sont récurrents dans nos sociétés. Avec le titre ‘’mon métier’’, en featuring avec Eva 1er, Julinio le cerveau dit vouloir faire comprendre à ses fans et tout le public en général que l’habit ne fait pas le moine. Ce n’est pas, par exemple, à l’entendre, parce qu’il est artiste musicien ayant une coiffure ‘’dreadloks’’ (mèches de cheveux emmêlées) qu’il est un ‘’voyou’’ et a raté sa vie.

En plus de ces deux featuring, Julinio le cerveau a également collaboré sur ce deuxième album avec d’autres artistes musiciens comme Big Lob du Mali et dj Léo de la Côte d’Ivoire. Pour la promotion de ce deuxième opus, l’artiste et son staff comptent se focaliser sur les médias et les réseaux sociaux. Pour l’heure, 3 clips vidéos sont déjà disponibles à savoir celui de ‘’deuxième mère’’, ‘’kayamaga’’ en feat avec dj Léo et de ‘’maman’’ en collaboration avec Djéli Karim. L’album est quant à lui disponible au prix de 2000fcfa.

Julien Stanislas Ouédraogo est un artiste musicien, auteur-compositeur, danseur et chorégraphe né dans la capitale culturelle du Burkina Faso. Il a fait sa première apparition dans l’arène musicale en 2013 avec un single intitulé ‘’môgô koura’’, littéralement, nouvelle personne en langue dioula.

Abdoul-Karim E. SANON  

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire