Mobilité urbaine à Bobo : Bientôt des infrastructures routières

Dans la ville de Bobo-Dioulasso, les travaux d’aménagement du rond point en face de l’hôtel de ville et celui arabo-burkinabè communément appelé rond point Blaise Kadhafi, ont commencé. Une équipe de L’Express du Faso a fait un tour le jeudi 12 novembre 2020 pour constater l’état des travaux.

Dans le cadre du développement de la ville de Sya sur le plan mobilité urbaine, deux infrastructures routières pour faciliter la circulation sont en voie d’aménagement pour rendre la ville plus belle. Il s’agit du rond point situé en face de l’hôtel de ville et le rond point arabo-burkinabè.

Les travaux ont démarré, les entrepreneurs, les chefs de chantier et les ouvriers sont à pied d’œuvre pour la phase de terrassement. Sur le chantier du rond point en face de l’hôtel de ville, tous les pavés et goudron ont été cassés pour faciliter le travail.

C’est la phase des études sur le terrain pour faire le terrassement. Quand au rond point arabo-burkinabè, les travaux avancent normalement. Une équipe de Caterpillar s’occupe de la phase de nettoyage pour le terrassement et une équipe de manœuvres est entrain d’aménager le caniveau autour du rond point.

Selon Yssouf Yao, directeur des infrastructures routières et de la mobilité de la commune de Bobo-Dioulasso, « les travaux de ces deux infrastructures vont se dérouler essentiellement en deux volets. Le premier volet concerne les travaux de génie civil qui comprennent le terrassement, après il y aura les travaux de béton, de super structure qu’on voit dehors comme la maçonnerie et les potos. Il y a aussi les travaux de peinture, de décoration, de revêtement et d’électrification pour plus de visibilité. Le deuxième est l’aménagement paysager qui consiste à mettre le gazon et les fleurs. Les travaux sont à l’état de terrassement et  le délai d’exécution des deux infrastructures est de trois mois. L’étude et la réalisation des travaux s’élèvent à environ 120 millions de FCFA hors taxes ».

Une situation géographique

Le premier rond point est situé au côté nord de la mairie centrale de Bobo-Dioulasso non loin de la mosquée de Dioulassoba. Pour quelqu’un qui quitte Ouagadougou par exemple, il peut passer par le rond point place de la femme pour prendre le boulevard de la Révolution, arrivé au deuxième feu, la personne tourne à gauche et il emprunte l’avenue du gouverneur Binger pour arriver au rond point.

Le deuxième rond point est  situé à l’intersection des routes de Banfora et de Orodara. Si un individu quitte le gouvernorat, passe par la place de la nation, longe le camp Ouezzin Coulibaly vers la Brakina. En allant tout droit, il y a la route de l’aéroport international de Bobo et la personne tourne à gauche pour prendre la route de Banfora, il verra le rond point arabo-burkinabè.

Source: Express du Faso (Ben Alassane DAO)

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire