Menaces contre l’Institut Sacré-Cœur de Banfora : 4 autres établissements sont concernés

Dans une de nos publications reprise chez l’AIB, nous informions que ce lundi matin le lycée catholique Sacré cœur de Banfora avait découvert affichées sur son mur des menaces écrites lui intimant de fermer ses portes.

On ignore encore qui est à l’origine, mais finalement il se trouve que ce sont 5 établissements scolaires qui ont reçu ces menaces.

Parmi ces établissements, l’institut Sacré cœur, le CEG de Tatana et le lycée Fadouga Yamba.

Lesdites affiches comportent des écritures en français et en arabe, intimant l’ordre aux établissements scolaires de fermer portes, sauf les établissements islamiques.

Ces menaces sont adressées aussi bien à la population qu’au gouvernement. Le (s) auteur (s) accusent le gouvernement de leur avoir « déclaré la guerre ». Une guerre qu’ils se disent déterminés à mener « jusqu’au bout ».

La gendarmerie s’est déjà saisie de l’affaire.

Ouest Info/La rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap