Marché de Yéguéré: Quand une promesse de réhabilitation du président du Faso inquiète les occupants

Les occupants du marché de Yéguéré jouxtant le marché de légumes communément appelé  » Léguémalôgô  » ne sont pas d’accord avec la manière de conduire le projet de réhabilitation de ce marché porté par le Président du Faso ROCK Marc Christian Kaboré. Ils l’ont fait savoir ce dimanche 14 juin à travers un point de presse organisé sur place en urgence.

Selon ces occupants en majorité des femmes, c’est depuis 2000 qu’ils occupent ce lieu qui tient lieu de marché. Ils sont pour la plupart des riverains du secteur 10 de la ville (Yéguéré). Mais depuis que le Président du Faso, en route pour l’inauguration officielle du barrage de Samandeni a fait escale dans ce marché où il a promis de le réhabiliter, les problèmes ont commencé pour les occupants.

Le mardi dernier, un émissaire dont ils ignorent le titre et qui leur sont inconnus serait venu les dire de déguerpir le marché et de rejoindre Colma parce qu’il sera détruit et réhabilité. Selon l’émissaire en question, le déguerpissement démarrerait ce lundi. Depuis cette annonce, ils ne savent pas à quel saint se vouer. Toutes les tentatives qu’ils ont engagées pour mieux comprendre la situation n’ont pas porté fruit. « On nous dit seulement de déguerpir et après on verra » ont martelé les occupants du marché.

Dépité, ils ont alors pris à témoins les hommes de médias pour mettre en garde contre toutes les tentatives visant à les « chasser » de force de ce marché. « Nous sommes prêts à affronter les Caterpillar pourvu qu’on ne parte pas d’ici » a affirmé la secrétaire générale du marché très remontée. « Sans un recensement, pas question de quitter ces lieux comme ça », ont-ils prévenu. Pour eux, il y a une sorte de magouille qui ne dit pas son nom.

Ils sont en tout cas déterminés à défendre leur marché par tous les moyens.
C’est donc un lundi de tous les dangers qui se profile à l’horizon au marché du secteur 10. On espère que l’autorité tout en s’imprégnant du problème saura résoudre cette situation avec beaucoup de tact.

Biko

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire