Mandarin: Bientôt enseigné à l’Université Nazi Boni de Bobo

Pour marquer la célébration de la journée internationale de la langue chinoise, le Centre pour l’éducation linguistique et la coopération (CLEC) en partenariat avec les instituts Confucius a organisé dans la matinée du 20 avril 2022, une cérémonie de commémoration au Centre de Formation et Recherche (CFR) de l’Université Nazi Boni (UNB), en vue de promouvoir la langue et la culture chinoise. Cela en présence de la communauté universitaire.

« Nous avons accueilli cette cérémonie de commémoration au vu de notre partenariat bilatéral avec la Chine Populaire à travers Tiangong University et les Instituts Confucius pour un transfert de compétences et de technologies », a laissé entendre le Professeur Macaire Ouédraogo pour ainsi expliquer la collaboration existante entre Nazi Boni et la Chine.

Le président de l’UNB esquissant des lettres de la langue Chinoise

En effet pour le président, cette commémoration vient à point nommé pour permettre de reprendre cette collaboration de 4 ans, restée longtemps en suspens à cause de la  Covid-19.

Il a de ce fait ajouté que cette collaboration va désormais permettre l’apprentissage de la langue  chinoise, communément appelée mandarin à l’Université Nazi Boni (UNB) pour le bonheur de la communauté universitaire et des opérateurs économiques de la ville, ainsi que le transfert de technologie innovante à partir de Tiangong University en Chine.

Une Kermesse au profit des participants

La cérémonie de commémoration a été sobrement marquée par une petite kermesse animée de musique chinoise, avec des jeux de sociétés, une dégustation de thé chinois et la découverte des caractères de l’écriture de la langue chinoise. Tout cela au grand bonheur des participants afin de leur permettre de connaître la culture chinoise et de se l’approprier.

Une vue de l’assistance à la cérémonie

Selon le Docteur Mamadou Traoré, Directeur du Centre Confucius de l’UNB, cette journée commémorée à l’Université Nazi Boni rentre dans le cadre de la promotion de la langue chinoise afin de rapprocher le peuple burkinabè du peuple chinois.

« C’est depuis 2010, avec l’approbation de l’UNESCO, chaque 20 Avril que  la journée internationale de la langue chinoise est commémorée dans le monde. L’avantage de la langue aujourd’hui est sa capacité à permettre aux gens de se comprendre et de collaborer vu le climat tendu partout dans le monde aujourd’hui », s’est-il prononcé sur le bien-fondé de la célébration de cette journée dédiée à la langue chinoise.

Notons que le mandarin est aujourd’hui la langue la plus parlée au monde. Son apprentissage est donc indispensable pour tout le monde car cette langue deviendra tôt ou tard incontournable.

Abdoul Aziz Senou/ Stagiaire Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap