Malversation de 90 millions de FCFA à la Sofitex : Le procès renvoyé au 18 octobre

image_pdfimage_print

Le procès des trois cadres de la Société burkinabè des fibres et textiles (Sofitex), soupçonnés de malversation sur près de 90 millions de F CFA, est renvoyé au 18 octobre prochain, pour « absence de sécurité ».

Prévu se tenir le lundi 30 août 2021 au Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso, le procès des trois cadres de la SOFITEX a été reporté pour « absence de sécurité » constatée par le Procureur.

Notons que le mouvement d’humeur observé depuis quelques semaines par des éléments de la Garde de sécuritaire pénitentiaire (GSP), perturbe la tenue des procès au niveau des différentes juridictions.

En rappel, selon le journal en ligne « Burkina 24 », le Directeur des finances et de la comptabilité, le Directeur des ressources humaines et le Chef du service de paie de la société, ont été interpelés le 24 décembre 2020 et déférés le 28 décembre.

Leur arrestation intervient à la suite d’un article du bimensuel, en date du 14 novembre 2020, qui fait cas de malversation financière de près de 90 millions de FCFA.

Ils sont accusés de faux en écriture privée, usage de faux en écriture privée, blanchissement de capitaux et détournement de biens publics.

L’enquête est conduite par le cabinet du Juge d’instruction du pôle judiciaire spécialisé dans la répression des infractions économiques et financières et de la criminalité organisée du TGI de Bobo-Dioulasso.

Agence d’information du Burkina

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.