Lycée mixte d’Accart-ville de Bobo: Un élève agressé dans la cour de l’école meurt des suites de ses blessures

Un élève de la Tle D, du lycée mixte d’Accart-Ville de Bobo-Dioulasso, a été agressé dans la nuit du dimanche 25 avril 2021 dans la cour de l’établissement aux environs de 21h30 pendant qu’il bossait. L’élève évacué au CHUSS, est décédé ce matin des suites de ses blessures.

Selon les informations, l’élève en question aurait été agressé dans la cour de l’école dans la soirée de ce dimanche 25 avril 2021 par des individus non encore identifiés.

Selon notre source, le vigile de l’établissement aurait entendu des cris au fond de la cour de l’école aux environs de 21h30. Il y a accouru et aurait aperçu une dizaine d’individus escaladant le mur de l’établissement à la sauvette.

Alerté, le voisinage aurait aidé à évacuer la victime affaiblie par l’agression vers l’hôpital où il aurait été sous assistance respiratoire et la police n’aurait pas pu lui arracher ne serait-ce qu’un seul mot pour un début d’enquêtes car l’élève a rendu l’âme dans la matinée de ce lundi 26 avril 2021.

Dans la foulée, les cours auraient été suspendus dans l’établissement sur instruction du directeur provincial des enseignements postprimaire et secondaire. Des camarades de la victime selon notre source,  auraient ensuite fait des révélations aux enquêteurs. Ce qui aurait  permis à ces derniers de mettre aux arrêts une élève, proche amie des suspects sérieux qui sont tous des élèves de l’établissement. L’élève arrêtée serait entre les mains de la police pour des interrogatoires.

Il convient de noter que l’élève décédé est le neveu d’une des secrétaires de l’établissement. Et le scénario de l’agression tel que décrit ressemble fort à un règlement de compte entre camarades élèves. Mais pour le moment, rien ne permet de confirmer cette hypothèse.

Une fois de plus il convient de rappeler que la violence ne saurait être un moyen d’expression surtout en milieu scolaire. Si toutefois l’hypothèse de règlement de compte entre camarades élèves venait à se confirmer, que les auteurs de cette lâcheté soient sévèrement punis pour servir d’exemple.

Ouest Info

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire