Lutte contre le VIH/SIDA au Burkina : Le SOBUPED organise une campagne de sensibilisation et de dépistage les 16 et 17 décembre

La Société Burkinabè de Pédiatrie (SOBUPED) a animé à Bobo-Dioulasso une conférence de presse dans la matinée de ce jeudi 16 décembre 2021. Objectif, annoncer une campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/Sida chez les enfants et leurs familles les 16 et 17 décembre 2021 sur l’ensemble du territoire national avec un site au Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS) pour la ville de Bobo-Dioulasso. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la célébration de la 33ème journée mondiale de lutte contre le Sida qui s’est tenue le 1er décembre 2021 comme de coutume.

Depuis 2019, la Société Burkinabè de Pédiatrie (SOBUPED) s’est engagée dans la prévention et la prise en charge du VIH chez les enfants. De ce fait, en marge de chaque édition de célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida, la structure organise une activité de sensibilisation et de dépistage de la maladie chez les enfants et leurs parents.

Ainsi en 2020, cette opération a permis de détecter le VIH chez 35 personnes dont 10 enfants et adolescents. Toutes ces personnes ont été prises en charge.

Et c’est dans le but de rééditer cette expérience qui a permis à certaines personnes de connaitre leur statut sérologique que la SOBUPED entend organiser une activité de ce genre en marge de la journée internationale 2021 de lutte contre le sida.

Selon Professeur Aimée Kissou, pédiatre et principale conférencière du jour, l’objectif global de cette campagne est de contribuer au dépistage du VIH chez les enfants et leurs familles.

Pour ce faire, souligne-t-elle, 15 sites ont été mis en place au niveau national pour l’opération. Le site de Bobo-Dioulasso est abrité par le Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS) avec cinq (05) points de sensibilisation et de dépistage où sont présents des conseillers et des superviseurs.

Professeurs Aimée Kissou invite donc les populations à aller se faire dépister afin de connaitre leur statut sérologique ; l’objectif étant de s’inscrire dans l’objectif de l’ONUSIDA qui vise à atteindre 95% de personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur statut sérologique.

Notons que cette activité est organisée en collaboration avec le Secrétariat Permanent du Comité National de Lutte contre le Sida (SP/CNLS) et le Programme Sectoriel Santé de Lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (PSSLS-IST).

Abdoulaye Tiénon /Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap