Lutte contre le covid19: Un étudiant de l’UNB invente un lave-main « automatique sensible »

Avec l’avènement de la maladie à coronavirus, les actions dans le sens de son éradication ne cessent de voir le jour. C’est dans cette optique que Ismaël Ouédraogo, étudiant en 1ère année d’electro technique de l’Université Nazi Boni (UNB), a libéré son génie créateur en inventant un lave-main « automatique sensible ». Une équipe de Ouest Info est allée à la découverte du jeune talent de 21 ans dans la matinée du mardi 5 mai 2020.

Pour apporter sa contribution à la lutte contre la maladie à cornavirus, Ismaël Ouédraogo, jeune étudiant de 21 ans en 1ère année d’électro technique de l’Université Nazi Boni met au point un lave-main « automatique sensible ».

Il fait savoir que tout a commencé avec l’avènement du covid-19 au Burkina où pratiquement tous les espaces publics sont garnis de lave-mains pour le lavage des mains. Mais le constat est général, souligne le jeune inventeur, de voir les gens se laver les mains avec des dispositifs de lave-main où à la fin du lavage, on touche le robinet avec la main déjà lavée pour le fermer.

Pourtant fait-il savoir, l’on se lave les mains de peur d’être infecté par la maladie, tandis que son constat montre qu’il existe des risques de contamination en refermant le robinet à la main. C’est ainsi « qu’il m’est venue l’idée d’inventer ce lave-main automatique sensible pour éviter au public d’avoir un contact physique avec le robinet » dit-il.

A l’en croire, l’idée était conçue depuis longtemps mais les moyens faisaient défaut pour sa mise en oeuvre. Ce qui a fait selon lui, retardé la réalisation de l’ouvrage.

Il fait savoir que son lave-main est composé essentiellement de deux parties à savoir une partie qui pompe l’eau et l’autre partie qui est le système de contrôle destiné à détecter et ordonner au moteur le démarrage. « C’est avec du matériel de recyclage que j’ai pu réaliser ce chef-d’œuvre. Je pense donc qu’avec un peu de soutien, je pourrai améliorer davantage mon invention » a-t-il rassuré.

Ismaël Ouédraogo espère donc un accompagnement des autorités ou de bonnes volontés pour perfectionner son invention. Par ailleurs, il rappelle que son invention est un échantillon et qu’il lui est possible de reproduire un modèle plus robuste avec le même fonctionnement mécanique à savoir un relais électronique, un transistor, des condensateurs de batterie, un capteur infra rouge et une télécommande.

Abdoul-Karim E. Sanon et LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Une réflexion sur “Lutte contre le covid19: Un étudiant de l’UNB invente un lave-main « automatique sensible »

  • 25 mai 2020 à 12 h 31 min
    Permalien

    Merci beaucoup ouest info

    Répondre

Laisser un commentaire