Lutte contre le covid19 dans les Hauts-Bassins: 17 relais communautaires outillés pour sensibiliser la population

Ce mercredi 3 juin 2020, le comité régional de gestion du coronavirus, en collaboration avec médecins sans frontière (MSF) dans les Hauts-Bassins, a organisé un atelier de formation à l’endroit des agents devant servir de relais d’informations sur la maladie de la covid-19 auprès de la population. La session de formation a eu lieu au district sanitaire de Dafra à Bobo-Dioulasso.

Renforcer les connaissances des agents communautaires afin qu’ils soient des relais d’informations sur la pandémie du coronavirus auprès de la population.

Tel est l’objectif visé à travers cet atelier de formation initié par le comité régional de gestion du coronavirus de la région des Hauts-Bassins en collaboration avec MSF.

Selon Désiré Congo, médecin chef par intérim du district sanitaire de Dafra (MCD), la lutte contre la maladie par la sensibilisation au sein des communautés est très importante.

En effet, le constat est courant de voir que la population est entrainée dans une psychose par manque de bonnes informations sur la maladie.

Toute chose qui, selon le medecin, complique la mission des agents de santé dans la lutte contre la pandémie car souligne-t-il, la peur de certaines personnes les empêche à déclarer des symptômes qui font penser au coronavirus.

Il indique qu’à cause des conditions d’isolement, nombreuse personnes ne sont pas prêtes à se faire consulter quand ils présentent des symptômes qui s’apparentent à ceux du coronavirus.
C’est pourquoi, le medecin chef estime qu’il était important de former des gens qui seront des relais d’informations au sein de la population.

Il est ainsi attendu de ces agents, une vigilance accrue et une recherche active des signes qui orientent vers la maladie du coronavirus. Ils pourront au besoin, orienter les patients vers les centres de santé pour des tests.

Et en cas de cas suspect, le MCD du district de Dafra, fait savoir que l’équipe d’intervention rapide va procéder à une investigation et à un prélèvement pour la confirmation ou l’infirmation de la maladie.

Selon Moussa Kindo de MSF, il s’agit d’outiller ces agents afin qu’ils véhiculent les bonnes informations sur le coronavirus et renforcer la recherche active de cas.

Notons que MSF est présent dans la région des Hauts-Bassins depuis le début de la crise sanitaire dans le pays et ce, dans le but de renforcer et aider le comité régional à lutter contre la pandémie.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire