Lutte contre le Covid-19 dans le grand Ouest : le comité régional communique sur les stratégies

Ce mercredi 18 mars 2020, le comité régional de gestion des épidémies de l’Ouest du Burkina a convoqué une session extraordinaire à Bobo-Dioulasso, au regard de l’évolution de la situation épidémique du COVID-19 dans le monde, et particulièrement dans notre pays. A cette session, étaient présents, les premiers responsables des 3 provinces de la région des Hauts- Bassins, et les représentants des différents districts sanitaires.

Objectif, rappeler le mode de transmission du virus, les manifestations cliniques de la maladie, son traitement entre autres, mais surtout le dispositif de prise en charge dans la région.

Faut-il le rappeler, de la confirmation des premiers cas de COVID-19 au Burkina le 9 mars 2020 à ce jour, la propagation du virus est non négligeable. Si Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays, était jusque-là épargnée, elle vient d’enregistrer son premier cas confirmé ce 18 mars 2020, selon un communiqué du gouvernement. Information dont on a pris acte durant la présentation du dispositif de prise en charge mise en place à Bobo-Dioulasso et dans la zone grand-Ouest du pays.

Il s’agirait selon elle, d’un expatrié qui se trouve actuellement en isolement. Il va bien, et les quelques personnes qu’il a contactée sont également suivies, rassure Armel Poda, médecin épidémiologiste, coordonnateur plan de riposte au COVID-19 dans le grand-Ouest.

Ledit dispositif de prise en charge prévoit d’ores et déjà à Bobo-Dioulasso, l’isolement des cas suspects ou confirmés au pavillon de « médecine 1, 2, 3 » du CHUSS. Une équipe de prise en charge est constituée et entraînée. Une équipe d’intervention rapide a également été mise en place, selon le Pr Armel Poda.

Pour tout cas suspect, le patient est soumis à un circuit pour sa sécurité, et celle du reste de la population. Il s’agit de : faire porter un masque au patient, appeler l’équipe d’intervention rapide, rechercher un lien épidémiologique, isoler le patient en « médecine 1, 2, 3 », et désinfecter le lieu où il se trouvait.

Dans la zone grand-Ouest, une surveillance épidémiologique est observée, les cas suspects ou confirmés seront pris en charge, une communication est faite autour des comportements à prendre vis-à-vis du COVID 19 notamment.

Abdoul – Karim E. Sanon

Laisser un commentaire