Lutte contre le coronavirus à Bobo : la société CIMAF fait don de vivres de plus de 5 millions de FCFA à l’arrondissement 2

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, la société Ciments de l’Afrique (CIMAF) apporte son soutien aux efforts du conseil municipal de l’arrondissement 2 de Bobo avec un don d’une valeur de plus de 5 millions de FCFA. Essentiellement composé de vivres, ce don est destiné aux couches les plus vulnérables de la population de cet arrondissement. La remise officielle dudit don a eu lieu dans la matinée du jeudi 7 mai 2020.

Estimé à plus de 5 millions de FCFA, ce don, composé de 240 sacs de riz de 25 kg, de 240 bidons d’huile de 5 litres et de 240 boîtes de pâte de tomate, vise à contribuer à la lutte contre la maladie à coronavirus dans l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso qui abrite le site de la société, CIMAF.

Pour le directeur commercial et marketing de la société, Claude Kompaoré, ce don est une réponse à l’appel du président du Faso à la solidarité pour vaincre la pandémie à coronavirus.

Il estime également que CIMAF étant une société citoyenne et responsable soucieuse du bien-être de la communauté, il était de bon ton pour elle de s’acquitter d’un devoir de responsabilité sociétale.

Dans ce sens, il suggère que les vivres qui composent le don soient destinés aux couches les plus démunies des populations bénéficiaires et ce, dans le but d’améliorer leur quotidien certainement éprouvé par les effets pervers du coronavirus.

Enfin, le directeur commercial explique le sens du don par les efforts remarquables du conseil municipal de l’arrondissement 2 où est implantée la société CIMAF, dans la lutte contre la maladie. Pour lui, ces efforts sont à soutenir pour le bien-être des populations qui ne demandent que ça.

Maire de l’arrondissement 2, Paulin Sanou n’a pas manqué de louer cette initiative. Selon lui, ce don contribuera à soulager les ménages les plus vulnérables. Il rassure que la répartition du don se fera avec l’aide de l’action sociale et toutes les populations qui sont dans l’extrême besoin seront touchées y compris les 6 villages rattachés à l’arrondissement.

Toutefois, a-t-il salué ce geste de la part de CIMAF qu’il encourage d’ailleurs à continuer dans ce sens. Il a, du reste, saisi l’occasion pour lancer un appel à d’autres bonnes volontés à suivre l’exemple de CIMAF en cette période de pandémie afin d’allonger davantage la chaine de solidarité au bonheur de toutes les populations du Burkina Faso.

Notons que CIMAF n’est pas à sa première action de solidarité. La société a, depuis le début de la crise, élaboré un plan d’actions sociétales de solidarité qui vise à accompagner les efforts des autorités du pays à vaincre la maladie.

CIMAF, selon son directeur commercial et marketing, n’est pas à sa première action de solidarité dans le cadre de la lutte contre le covid-19

C’est ainsi que l’entreprise a fait un don de 20 millions de FCFA au ministère de la santé en avril dernier pour soutenir les efforts de l’institution.

Aussi des populations de l’arrondissement 4 de Ouagadougou ont bénéficié de l’accompagnement de CIMAF et la société prévoit faire un don de lave-mains au village de Sourkoudiguè dans la commune de Karangasso Sambla au profit des élèves pour soutenir la reprise des cours.

Et d’autres actions de ce genre sont envisageables de la part de la société Ciments de l’Afrique (CIMAF) pour que la maladie à coronavirus et ses insupportables apories soient vaincues au Burkina.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire