Lutte contre la covid-19: Les journalistes des Hauts-Bassins reçoivent leur dose de vaccin

image_pdfimage_print

Ce mardi 24 août 2021, a eu lieu dans les locaux de la direction régionale de Sidwaya, une campagne de vaccination contre la covid-19 à l’endroit des hommes de médias de la région de l’ouest. Le lancement de cette campagne présidée par le directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, Rodrigue Diao a connu la participation de la directrice régionale de la communication de l’ouest, de journalistes et de communicateurs des Hauts-Bassins.

Selon le directeur régional de la santé des Hauts-Bassins Rodrigue Diao, cette vaccination s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la covid-19. Pour ce faire, il a salué la mobilisation des professionnels des médias pour cette vaccination organisée à leur endroit.

Il rappelle que la covid-19 est une réalité et continue d’endeuiller des familles et particulièrement dans la région des Hauts-Bassins qui est l’un des épicentres de la maladie au Burkina Faso.

A ce jour indique Rodrigue Diao, la région des Hauts-Bassins possède deux types de vaccins à la disposition de la population. « Depuis le 7 juin, on a commencé la vaccination avec le vaccin AstraZeneca qui est administré en deux dose avec 4 semaines d’intervalle entre les doses. C’est à l’issue de la deuxième dose que l’intéressé est confirmé vacciné » a-t-il relaté avant d’ajouter que «depuis deux semaines environ, nous avons commencé la vaccination avec le vaccin Johnson and Johnson qui est constitué d’une seule dose ».

Il signifie que des informations sur l’individu vacciné sont enregistrées sur une plateforme créée qui va permettre via un lien de générer soi-même la passe vaccinale qui est une carte de vaccination reconnu sur le plan international et est infalsifiable.

Par ailleurs, le directeur régional de la santé a tenu à rassurer l’ensemble de la population que depuis le début de la vaccination, il y a eu plus de dix mille personnes vaccinées dans la région des Hauts-Bassins et jusqu’aujourd’hui aucun effet indésirable n’a été signalé. Il garantit que si des cas d’effets indésirables se présentent, cela peut mettre un terme à la vaccination.

Le directeur régional de Sidwaya de l’ouest, Frédéric Ouédraogo tout comme la directrice régionale de la communication de l’ouest, Margueritte Blegna après s’être vaccinés ont affirmé leur satisfaction de pouvoir se protéger et protéger leur entourage. A cet effet, ils invitent ceux qui hésitent encore à se faire vacciner de le faire car la maladie existe toujours.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.