Lotissement contesté à Toussiana : Le MATD invite le gouverneur à suspendre l’opération

Un projet d’extension de lotissement déjà effectué, oppose le maire et des propriétaires terriens qui dénoncent un accaparement de leurs terres pour l’opération. Ainsi, après une lettre au préfet de Toussiana qui est restée sans suite, ces acteurs ont adressé une autre lettre au Haut-commissaire de la province du Houet. Une lettre à la suite de laquelle, le MATD a instruit le gouverneur de la région des Hauts-Bassins à prendre des mesures pour suspendre les travaux du lotissement.

L’actuel conseil municipal de la commune rurale de Toussiana est engagé dans une dynamique d’extension d’un lotissement effectué depuis 2010. Chose qui n’a pas rencontré l’assentiment de propriétaires terriens.

Ces derniers dénoncent le manque d’autorisation à l’opération et le fait de ne pas être impliqué dans le processus. Le maire, disent-ils, est en train de faire un passage en force dans la procédure bien que l’opération n’ait pas de base légale. Ce qui les a poussés à adresser une correspondance au préfet du département de Toussiana pour l’interpeller sur la situation. Mais la lettre serait restée sans réponse. Les propriétaires vont, après une conférence de presse, adresser une lettre au Haut-commissaire de la province du Houet, le 06 avril 2021.

Une lettre à la suite de laquelle, le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation a, par correspondance en date du 07 mai 2021, invité le gouverneur de la région des Hauts-Bassins à prendre des mesures pour préserver la cohésion dans la localité.

Dans la note en question, il est demandé au gouverneur de suspendre toutes activités ou initiatives en lien avec l’opération de lotissement ; de faire ensuite la situation de la mise en œuvre des recommandations de l’ASCE-LC d’octobre 2019 et prendre des mesures nécessaires pour prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public. Pour terminer, le ministre a souhaité avoir un compte rendu de l’évolution de la situation dans la localité.

Cette note du ministère est tombée comme un pavé jeté dans la mare du côté du conseil municipal et se présente par ailleurs comme une victoire d’étape pour les propriétaires terriens qui ne demandaient que l’annulation de l’opération de lotissement qui, selon eux ne respectent pas les règles en la matière.   

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire