Lotissement contesté à Toussiana : Des propriétaires terriens menacent de déterrer les bornes “illégalement implantées”

image_pdfimage_print

La fin de la brouille autour du projet de lotissement (ou d’extension de lotissement) dans la commune de Toussiana ne sera pas de sitôt. En effet, dans une nouvelle lettre (signée du 30 juillet 2021) adressée au gouverneur de la région des Hauts-Bassins, les propriétaires terriens menacent de démarrer une campagne d’arrachage des bornes « illégales » qui encombrent leurs champs de cultures et ce, dans l’objectif de faire échec à la « tentative de vol » de leurs terres.

Par correspondance en date du 07 mai 2021, le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation invitait le gouverneur de la région des Hauts-Bassins à prendre des mesures pour préserver la cohésion dans cette commune. 

A LIRE AUSSI-Lotissement contesté à Toussiana : Le MATD invite le gouverneur à suspendre l’opération

Dans la note en question, il est demandé au gouverneur de suspendre toutes activités ou initiatives en lien avec l’opération de lotissement ; de faire ensuite la situation de la mise en œuvre des recommandations de l’ASCE-LC d’octobre 2019 et prendre des mesures nécessaires pour prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public. Pour terminer, le ministre a souhaité avoir un compte rendu de l’évolution de la situation dans la localité.

Quelques mois après, le constat sur le terrain ne semble pas être en phase avec la correspondance si on s’en tient au contenu de la nouvelle lettre des propriétaires terriens. « Au regard de cette correspondance, nous avons décidé de respecter à la lettre ces mesures édictées par le ministère de l’Administration Territoriale.  Cependant depuis un certain temps nous observons un groupuscule bien identifié et instrumentalisé qui s’agite pour réclamer la reprise de l’opération de lotissement dans la commune de Toussiana sous divers prétextes et en violation des prescriptions de la correspondance suscitée » peut-on lire dans la lettre qui précise que « ce groupuscule entend porter l’affront et inciter des troubles à l’ordre public ».

Et de balayer d’un revers de main toute tentative visant à « envahir illégalement » leurs terres. «  S’il est vrai que nous sommes respectueux des instructions données par l’autorité, pour aucun prétexte nous n’allons permettre à qui que ce soit d’envahir nos terres sans l’évaluation totale des douze (12) recommandations de l’ASCLE/LC », martèlent-ils avant d’interpeller le gouverneur pour non seulement la mise en œuvre desdites recommandations mais aussi à agir en conséquence, « ce groupuscule étant clairement identifié ».

A LIRE AUSSI-Commune de Toussiana: Des propriétaires terriens dénoncent un lotissement “illégal”

“Ouverts” à des échanges sur la mise en œuvre des recommandations, les signataires de la lettre restent tout de même vigilants « face à ces prédateurs des terres ». « Nous sommes résolument engagés à défendre nos droits sur nos terres. Pour cela nous agirons dans l’absolu respect des lois de ce pays. Mais nous prendrons nos responsabilités et ne répondrons de rien quant aux actes qui seront posés contre nos droits par ce groupuscule agissant pour le compte des commanditaires cagoulés » préviennent-ils avant de rassurer : « Monsieur le Gouverneur, par la présente, nous vous assurons de notre total civisme et respect des mesures prises ;  si les agitations qui ont cours en ce moment s’estompent ».

En attendant la prise de mesures administratives de rétablissement de l’ordre, préviennent-ils, « nous portons respectueusement à votre connaissance que les jours à venir, nous allons démarrer une campagne d’arrachage des bornes illégales qui encombrent nos champs de cultures pour faire échec à la tentative de vol de nos terres ». « Nous avons besoin de nos terres de culture pour nourrir et entretenir nos familles. Monsieur le Gouverneur demandez-leur de faire le point du lotissement autorisé de 2010. Il y a beaucoup de parcelles non attribuées qui sont secrètement vendues et dont les recettes servent à enrichir des acteurs cagoulés » invite-t-ils le gouverneur des Hauts-Bassins.

Jack Koné/Ouest-info.net

Ph d’archive

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.