Lotissement à Toussiana : Des propriétaires terriens annoncent une plainte contre le maire

Ce samedi 18 décembre 2021, les propriétaires terriens hostiles au lotissement dans la commune de Toussiana ont animé une conférence de presse dans la cour royale de Toussiana. Il s’agissait pour ces derniers d’exprimer leur mécontentement quant à l’implantation des bornes dans leurs champs sans leur consentement. C’était en présence des notables et des populations qui s’opposent au projet.

Exprimer leur refus catégorique au lotissement entamé par le maire dans la commune de Toussiana est la raison de la tenue d’une conférence de presse dans la commune par les protestantes du projet.

Dans leur déclaration liminaire, les propriétaires terriens ont tenu à préciser que opposition ne s’apparente aucunement à des actes inciviques. Tout comme le maire, les conférenciers du jour soulignent que « nul n’est au-dessus des lois ».

S’adressant au maire de la commune de Toussiana, ils ont souhaité que le maire s’inscrive dans la légalité car il y a selon eux une procédure pendante devant les tribunaux au sujet du lotissement. Les propriétaires terriens sont convaincus que le passage en force du maire pour le lotissement est une preuve de non transparence dans le processus.

C’est pourquoi disent-ils « nous lançons un appel solennel aux premières autorités du Burkina Faso pour qu’elless ne ferment pas les yeux sur ce qu’on appelle désormais fraude foncière de Toussiana. Qu’elles ne soient pas complices du viol flagrant de textes réglementaires en matière de lotissement et qu’elles sachent que ce qui a été rapporté aux autorités du ministère est un mensonge grossier ».

Une vue des notables présents à la conférence de presse

A en croire les conférenciers, c’est sur la base de l’arrêté conjoint n°2010 portant autorisation de lotir la commune de Toussiana que le maire d’alors Zan Moussa Ouattara a procédé courant 2011 à un lotissement de 100 hectares dans la commune. Contre toute attente s’étonnent les conférenciers, des bornes ont poussé dans des champs à l’insu de leurs propriétaires.

Aux nouvelles, le maire, poursuivent les conférenciers, fait savoir qu’il détient du gouvernement une nouvelle autorisation d’extension du lotissement. 《Dès lors, les propriétaires terriens de Yorokofesso, de Toussiamba, de Mission, de gare et de Nianaba contestent cette extension et demandent à connaitre la base légale de ce nouveau lotissement qui doit s’étendre sur 177,5 hectares environ》ont précisé les conférenciers.

Par ailleurs, ces derniers accusent le haut-commissaire du Houet et le préfet de leur département d’être de mèche avec le maire pour les spolier de leurs terres.

Les conférenciers entendent porter plainte dès le lundi 20 décembre 2021, auprès du procureur du Faso compétent pour pose illégale de bornes dans leurs champs de culture.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap