Lotissement à Bama: le mouvement « Bama ka fôrô » dit non au projet

Réunis autour du mouvement « Bama ka fôrô » des manifestants ont battu le pavé à Bama ce vendredi 22 mai 2020, pour exprimer leur opposition au projet de lotissement du maire de ladite commune. Lotissement qu’ils qualifient « d’illégal ».

Ce sont plusieurs manifestants qui se sont dirigés vers la préfecture de Bama dans le but de remettre au préfet, leur lettre de doléance dans laquelle ils dénoncent un « lotissement illégal » de la part du maire.

Pour eux, le chef de village de Bama et encore moins la population, n’a été informé d’un quelconque projet de lotissement. C’est la raison pour laquelle, ledit chef, en la personne de Oumarou Sanou, affirme avoir adressé une lettre au maire pour lui signifier son opposition au projet.

Une lettre dont la réponse ne sera pas de son goût selon ses propres dires.
pour lui, dans cette lettre, le maire lui aurait manqué de considération.

C’est certainement ajoute-t-il, la raison pour laquelle, les populations se sont mises en colère et ont décidé de manifester leur mécontentement.

Pendant que les manifestants étaient dans les rues, le conseil municipal était réunit en session extraordinaire pour statuer sur la question qui fait l’objet de mécontentement de ceux qui dénoncent un « lotissement illégal » de la part du maire.

Ainsi, l’ensemble du conseil a, à l’unanimité, approuvé le projet qui a fait l’objet d’autorisation de la part des ministères de tutelle. Une autorisation d’ailleurs présentée aux différents conseillers municipaux séance tenante.

A l’issu de la session, le maire en réponse à ses détracteurs du jour, souligne qu’après le feu vert du conseil pour le lotissement, il compte aller à la rencontre du chef du village de Bama, pour lui présenter l’autorisation car selon lui, il n’y a pas d’adversité entre lui et le chef.

Chose qui fait espérer à une possibilité de dialogue entre les différents protagonistes qui pourrait aboutir à un consensus autour du projet.

Pour terminer, le maire a laissé entendre que toute allégation faisant cas d’un lotissement déjà effectué dans la commune de Bama est fausse car, toutes les questions foncières qui ont été abordées avant l’obtention de l’autorisation de lotissement sont relatives à l’apurement du passif foncier.

Quant au mouvement « Bama ka fôrô », il reste sur sa position et convaincu de ce qu’il reproche au maire. Pour ce faire, Karim Bihoun, porte-parole du mouvement, réclame l’arrêt immédiat de toute activité relative au lotissement. « En plus de l’arrêt de toute activité relative au lotissement, nous réclamons la fermeture pure et simple de la mairie de Bama car, le conseil municipal est défaillant. Si le maire insiste, le prochain mouvement sera d’aller fermer la mairie » a-t-il prévenu.

Abdoul-Karim Etienne Sanon

Laisser un commentaire