Lotissement à Bama: La commission de recensement fait le bilan à mi-parcours

image_pdfimage_print

Le vendredi 08 octobre 2021, la salle de réunion de la Mairie de Bama a abrité une rencontre de la commission ad’hoc de recensement des ménages résidents, des champs et des exploitants agricoles de Bama, Badara et Sohouléni.

Présidé par le maire de la commune de Bama, Lansina Gondé, Cette rencontre a été élargie à tous les acteurs impliqués dans le  processus de lotissement à savoir, le préfet de Bama représentant le Haut-Commissaire du Houet, la direction Régionale de l’Urbanisme, la Police, la Gendarmerie, les agents des eaux et forêts, la direction régionale des Sports et des Loisirs et bien d’autres.

L’objectif de cette réunion selon le président de la commission Poussigo  Konkobo, « c’est de mettre tout le monde au même niveau d’information et faire une restitution partielle du processus de lotissement en cours dans la commune de Bama’’.

C’est depuis le 20 septembre 2021 que le recensement a démarré. « Les difficultés n’ont pas manquées mais au fur et à mesure, elles ont été aplanies. » a relevé le Président de la commission.

Au moment où la rencontre se tenait, ce sont 1024 ménages qui étaient déjà recensés selon le responsable de la commission de recensement des résidents.

« Pourtant les bruits courent que le lotissement de Bama connait des difficultés et qu’il se fait dans l’illégalité la plus totale sans le consentement de la population. La rencontre de ce jour vient prendre le contre-pied parfait de ces rumeurs » a relevé Poussigo Konkobo.

Pour le maire de Bama, jusque-là, il n’a pas encore reçu officiellement une quelconque plainte de propriétaires terriens par rapport au processus en cours. « C’est vrai qu’il y a des agitations çà et là, mais cela n’est pas de nature à perturber l’opération. Ce sont des agissements inhérents à toute opération de  lotissement » a-t-il fait savoir avant de préciser que tout se déroule comme prévu.

En termes de pourcentage, il évalue à 75% l’opération de bornage et 90% le nombre ménages recensés. Le Préfet de Bama a toutefois rassuré le maire Gondé du soutien de l’administration et  l’exhorte à poursuivre le processus.

Selon l’article 6 de l’arrêté qui a créé la commission ad’ hoc de recensement des ménages résidents, des champs et des exploitants agricoles, la commission ne peut valablement siéger qu’en présence des 2/3 de ses membres. C’est donc après vérification du quorum qui était atteint que la rencontre s’est tenue.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.