Législatives de 2020 dans le Houet : le PDC sonne la mobilisation à l’arrondissement 7 de Bobo

En ordre de bataille pour la conquête des six (06) sièges de députés dans le Houet, le parti pour le développement et le changement (PDC) a officiellement lancé sa campagne à l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso le samedi 31 octobre 2020.

Le PDC, parti qui soutient la candidature de Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle du 22 novembre 2020, est néanmoins en lice pour la conquête de sièges à la représentation nationale.

Dans la province du Houet, le parti du cheval blanc ambitionne remporter des sièges de députés parmi les six (06) à pourvoir. Et pour aller à la conquête des électeurs, c’est la ville de  Bobo-Dioulasso (l’arrondissement 7 notamment) qui a été choisit par les candidats du parti, avec à leur tête le coordonnateur du PDC/Houet Abdouramane Sidiki Ouattara, par ailleurs candidat tête de liste, pour donner le top de départ de la mobilisation.

Face aux militants de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, sortis pour écouter le message des responsables provinciaux du parti, le coordonnateur du PDC/Houet, Abdouramane Sidiki Ouattara s’est d’abord réjoui de la mobilisation qui selon lui, augure d’une « bonne récolte » pour le parti de Saran Sérémé.

Comme il fallait s’y attendre, ce dernier à inviter les militants de son parti à voter leur candidat à la présidentielle qui est Roch Marc Christian Kaboré, et naturellement le PDC pour les législatives.

Avec pour ambition de rafler le maximum de sièges de députés dans le Houet, le coordonnateur provincial du PDC est au moins conscient que cela n’est possible qu’à l’issu d’un travail acharné sur le terrain. « La campagne est ouverte. Plus de sommeil. Plus de repos.  21 jours durant, nous devons prendre d’assaut les différentes communes, villages et hameaux de culture de la province pour  mobiliser nos militants et sympathisants » s’est-il adressé aux responsables et candidats du parti dans le Houet.

Toutefois, les a-t-il exhortés à bannir de leurs discours, tout propos susceptibles de créer des tensions car selon lui, l’intérêt de la nation prime sur toute considération.

Jack Koné

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire