La CSPP à propos de l’insécurité: “Il faut doter les FDS de toute la logistique nécessaire… “

Ce mardi 23 novembre 2021, le coordonnateur de la coalition des associations et mouvements citoyens pour le suivi des politiques publiques, Gustave Somé a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso. Il s’agit pour la structure d’interpeler le gouvernement sur la nécessité de prendre de bonnes décisions pour la résolution de la crise sécuritaire qui secoue le pays.

Une implication plus dynamique des forces sociales notamment les chefs coutumiers, les leaders religieux et les organisation de la société civile ; améliorer la confiance et la coopération entre les populations civiles et les forces de défenses et de sécurité ; réfléchir au mode de gestion des conflits communautaires ; bâtir des réponses contextuelles et de proximité ; sensibiliser et former les jeunes notamment dans le milieu rural sur les extrémismes et les modes de recrutement des groupes armés. Telle est la contribution de la CSPP en termes de propositions et d’actions à mener en vue d’endiguer le terrorisme au Burkina Faso.

Pour le coordonnateur de la coalition Gustave Somé, face à de pareilles situations, la principale option reste la réponse militaire. « Il faut doter les FDS de toute la logistique nécessaire notamment les armes et munitions, passant par les moyens roulants jusqu’à l’aspect des primes afin que le soldat se sente motivé et déterminé à combattre » a-t-il souhaité. Sans quoi précise-t-il, les moyens disponibles sont insuffisants.

A cet effet, il souhaite que l’Etat utilise tous les moyens nécessaires peu importe la manière pourvu que les tueries cessent. Il indique que la CSPP pour sa part entend poursuivre son action de promotion du dialogue et de l’engagement communautaire à travers son centre et renforcer son approche de monitoring des incidents sécuritaires.

Selon la vision de la CSPP, si le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, qui a promis de protéger tous les burkinabé, se sent incapable de le faire, qu’il rende le tablier.

Enfin il souhaite que les responsabilités soient situées pour ce qui est des erreurs ou fautes ayant conduit aux attaques de grande envergure pour que les fautifs soient sanctionnés.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap