Kourinion : une commune aux immenses potentialités agro-sylvo-pastorales

Située dans la province du Kénédougou dans la région des Hauts-Bassins, Kourinion est une commune rurale aux immenses potentialités agro-sylvo-pastorales. Au cours d’un entretien avec le maire de cette collectivité territoriale qui a remporté le premier prix régional de la compétition de l’excellence en matière de bonne gouvernance locale, il a souligné une pression foncière dans sa commune du fait des ressources disponibles.

Composée de 30 000 habitants environ et regroupant 12 villages, la commune rurale de Kourinion est riche de son sol et de son sous-sol. Toute chose qui favorise naturellement beaucoup d’activités. Ce qui a fait naître une certaine pression autour des terres dans cette localité. C’est en tout cas ce qui ressort de l’entretien avec le maire de cette localité, San Traoré que nous avons rencontré. Il précise qu’avec cette convoitise accrue des terres dans la commune de Kourinion, il naît parfois des crises.

Cependant, ces crises ne durent que le temps de leur manifestation car elles trouvent des solutions rapides et ce, avec l’aide des chefs coutumiers et traditionnels de la localité. « Le problème foncier dans notre commune est réel. En matière foncière, la commune de Kourinion possède beaucoup de potentialités. Les terres sont très fertiles. En un, il y a beaucoup de potentialités agro-sylvo-pastorales. Cela fait que la pression sur le foncier est énorme au niveau de notre commune. Mais on essaie de gérer cela comme on peut. Les conflits ne manquent pas mais tous les cas qui nous sont parvenus jusqu’à nos jours, on est arrivé à les gérer sans difficulté car on n’a pas encore enregistré de cas d’affrontement pour des questions foncières dans notre commune. Pour le moment, ce sont des conflits mineurs qu’on arrive à gérer avec l’appui de la chefferie traditionnelle et des autorités coutumières » a fait remarquer San Traoré.

Pour ce dernier, les potentialités dont dispose la commune créent des opportunités de recettes à recouvrir avec notamment l’implantation d’unités industrielles comme c’est le cas d’une usine d’eau minérale et d’une importante unité de fabrication de jus dans la localité.

Au vu de ces différentes ressources liées au foncier, le maire San Traoré a jugé bon qu’un service du foncier rural soit mis en place. Toute chose qui a été faite et cela dans le but de gérer et de sécuriser le domaine foncier de la commune et du patrimoine foncier rural des particuliers.

Du haut de ces potentialités, le maire de Kourinion invite les investisseurs qui se soucieraient du bien-être de sa population à venir investir utile c’est-à-dire investir en tenant compte du développement socio-économique de la commune.

Aussi, est-il engagé avec son conseil municipal à mettre à profit les potentialités dont regorge la commune pour faire de Kourinion un véritable pôle de croissance économique.

L’équipe a donc juste besoin du soutien de tous les natifs pour y parvenir, à en croire San Traoré, le maire de la commune. Il précise qu’à son arrivée à la tête de la commune, ses recettes propres dépassaient à peine, 10 millions de FCFA par an. Mais aujourd’hui souligne-t-il, les recettes propres de la commun tournent autour de 40 millions de FCFA par an. « Les recettes de la commune évoluent et elles proviennent en grande partie des potentialités dont est riche la commune. Il appartient maintenant à chacun des fils et filles de la localité de mettre la main à la pâte pour que Kourinion puisse un jour faire partir des trois meilleures communes rurales du Burkina en termes de développement » a-t-il conclu.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire