Kénédougou: des acteurs du domaine des intrants agricoles en concertation à Orodara

La chambre régionale d’agriculture des Hauts-Bassins en collaboration avec l’ONG Action Contre la Faim (ACF) a organisé, ce mercredi 08 juillet 2020 à Orodara, un atelier de concertation entre fournisseurs et utilisateurs d’intrants agricoles.

Initié en effet, par la chambre d’agriculture des Hauts-Bassins, ce cadre de concertation a pour objectif de permettre aux participants d’échanger sur les problématiques d’utilisation des intrants agricoles homologués et les bonnes pratiques dans les boutiques d’intrants.

En clair, il s’est agit pour les initiateurs, de sensibiliser les agriculteurs à l’utilisation rationnelle des intrants agricoles homologués. Cette rencontre entend aussi contribuer à l’élaboration et à la validation des textes régissant les comités de gestion afin d’harmoniser les modalités de pratiques d’approvisionnement des boutiques en intrants agricoles dans la zone concernée.

Du reste, la zone concernée, à en croire Moussa Traoré, président de la chambre régionale d’agriculture des Hauts-Bassins, est constituée de cinq (05) communes de la province du kénédougou ayant bénéficié de la construction de boutiques d’intrants grâce à l’ONG action contre la faim (ACF) et ses partenaires. « Cette rencontre à permis aux agriculteurs de ces communes d’avoir une idée claire sur les prix des intrants et aussi sur la qualité des produits à utiliser dans les champs » a-t-il souligné.

Selon le Coordinateur Terrain d’ACF basé à Orodara, Cheick Amed ky, l’utilisation des intrants agricoles non homologués est une problématique dans le kenedougou.

C’est pour donc pallier la difficulté, ajoute-t-il, que la chambre régionale d’agriculture des Hauts-Bassins a été retenue pour accompagner cette phrase pilote sur le terrain.

A l’issue des échanges, ce sont des agriculteurs avertis qui repartent heureux dans leurs localités respectives où ils sont priés de relayer l’information à leurs pairs.

Notons que la construction et l’approvisionnement des cinq boutiques d’intrants s’élèvent à environ 25 millions de francs CFA et financée par ACF et ses partenaires financiers que sont BMZ et CBM. Cinq (05) communes de la province du Kénédougou, à savoir, Samorogouan, Kayan, Sindo, Kourouma et Morlaba en sont bénéficiaires.

Romuald Somda/Orodara

Laisser un commentaire