Kékélesso : un puits pour tout un village

Dans notre parcours des différents villages de l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso, le village qui a présenté une réalité autre que les autres, c’est le village de Kékélesso comme nous l’avait annoncé le maire Vinsoun lors de notre entretien. En effet, ce village a un sérieux problème d’eau et cette difficulté date de depuis longtemps. Le problème commençait à trouver une solution avec l’actuelle équipe municipale de l’arrondissement 3 auquel est rattaché ce village car pour la première fois, ce conseil avait pu forer un forage positif contrairement aux nombreux autres qui ont répondus négatifs dans le village. Mais à notre passage à Kékélesso, le seul forage qui avait pu être réalisé avec succès venait de tomber en panne et la population de ce village appelle au secours.

Kékélesso a été le dernier village de notre périple de ce 13 juin 2020 pour nous imprégner des réalités de vie des populations des différents villages rattachés à l’arrondissement 3.

Dans ce village, le premier constat c’est un attroupement de femmes autour d’un puits à grand diamètre d’une dizaine de mètres de profondeur. Les ayant abordés, elles font savoir que c’est actuellement leur seule source d’approvisionnement en eau.

A la question de savoir pourquoi ? Sita Sanou nous répond : « On nous avait doté d’une pompe mais elle est actuellement en panne. C’est pourquoi tout le village s’est rabattu sur le seul puits. Quand la pompe fonctionnait, une bonne partie du village se ravitaillait là-bas. On souhaite donc que ceux qui nous l’avaient offert nous aide à la remettre en marche ».

Des propos qui seront corroborés par le président CVD du village, Souro Sanou. Selon lui, le village a connu de par le passé, plusieurs forages qui se sont révélés négatifs.

C’est avec l’actuel maire que l’idée est venue d’excentrer les projets de forage, souligne-t-il. Ce qui avait permis d’avoir le seul forage où les femmes se servaient. Il affirme qu’un autre forage est en cours de réalisation et se fait toujours attendre.

Pour lui, la seule et principale préoccupation majeure des populations de Kékélesso, c’est le problème d’eau. « Actuellement, notre véritable souci, c’est le problème d’eau. Si le conseil municipal parvenait à résoudre ce problème, on serait vraiment en paix. Sinon la situation d’eau n’est pas simple pour nos femmes. Mais avec ce que le conseil municipal a prévu et entamé, on espère que d’ici là, le problème d’eau sera bientôt un mauvais souvenir pour le village » s’est-il confié.

Il est à espérer pour ce village quant à leur préoccupation car le maire Vinsoun en est conscient et dit être en négociation avec la commune pour que les autres forages prévus pour le village puissent être réalisé à bon temps et au bon endroit pour que ce soit des forages positifs.

Abdoulaye Tiénon et Abdoul Karim Etienne Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire