Jubilé d’argent de l’UNB: un panel sur le parcours et les perspectives de l’université

L’université Nazi Boni (UNB) célèbre ses 25 ans d’existence. Ainsi plusieurs activités sont au programme dont un panel sur la vie de l’université depuis sa création. Une conférence publique qui a été l’occasion pour les premiers responsables de l’UNB de faire le bilan des 25 ans de vie et présenter les perspectives pour la vie future de l’institution. C’était ce soir du mercredi 03 mars 2021 sur le site de l’INSSA.

1995-2021. L’université Nazi Boni à 25 ans. De l’appellation de centre universitaire de Bobo à Université Nazi Boni en passant par Université Polytechnique de Bobo, c’est 25 ans d’expérience  et de formation académique.

C’est en un mot, 25 ans d’histoire académique. Et c’est ce parcours riche d’expérience que les responsables de l’université ont voulu partager avec les étudiants et toute la communauté universitaire actuelle à travers un panel qu’ils ont animé.

L’un des conférenciers, professeur Tapsoba a fait un bref aperçu du parcours de l’université. De cet exposé, l’on a pu retenir que les performances actuelles de l’université Nazi Boni sont une somme de ce long chemin parcouru depuis 25 ans.

Pour lui, il est nécessaire de faire cette histoire pour que les acteurs actuels s’en inspirent pour répondre aux défis du moment.

Et à l’actuel président de l’université, professeur Macaire Ouédraogo par ailleurs conférencier du jour de se pencher sur la situation actuelle de l’institution et les perspectives.

Une vue des participants au panel

Ainsi s’est-il réjoui des résultats produits par l’UNB au cours de ces dernières années. De ces performances, il fait noter que l’université de Bobo est aujourd’hui classée comme la meilleure université publique du Burkina en termes de qualité de formation et de gouvernance.

Pour ce faire, il entend s’appuyer sur ces acquis pour faire gravir à ce temple de savoir, d’autres échelons. Ainsi, il met en ligne de mire de ses actions futures la transformation digitale de l’université afin de pouvoir gérer à l’avenir les effectifs qui gonflent d’année en année.

L’ambition de l’homme est de classer l’université qu’il dirige parmi les meilleures du monde. Une vision prospective que les étudiants présents à la conférence ont salué à sa juste valeur tout en s’interrogeant sur les ressources disponibles à la réalisation de cette ambition.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire