IVOP : une nouvelle structure de sensibilisation contre le coronavirus dans les Hauts-Bassins

L’Initiative des Jeunes Volontaires, des Opérateurs Economiques et des Politiques pour lutter contre le covid19 dans les Hauts-Bassins (IVOP) est un mouvement né avec l’avènement du coronavirus au Burkina Faso. Sensibiliser et conscientiser les populations des Hauts-Bassins sur les moyens de prévention de cette maladie est la raison de la création dudit mouvement. Ce dernier a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso dans la soirée du mardi 7 avril 2020 pour décliner son plan d’action pour l’atteinte de ses objectifs.

Apporter une contribution à la lutte contre le covid19 dans la région des Hauts-Bassins est le principal objectif visé par l’IVOP (Initiative des Jeunes Volontaires, des Opérateurs Economiques et des Politiques pour lutter contre le covid19 dans les Hauts-Bassins) car estime-t-elle que l’Etat ne peut pas à lui seul, faire face à cette crise sanitaire d’envergure mondiale.

Pour ce faire, le mouvement s’est doté d’un plan d’actions au niveau de la région. Et ce sont ces actions envisagées par l’IVOP que ses responsables ont présenté à la presse, le 7 avril 2020 à Bobo-Dioulasso.

Dans sa déclaration liminaire, le coordonnateur du mouvement Abasse Sangaré fait savoir qu’avant toute action sur le terrain, les membres de l’IVOP seront d’abord formés car est-il convaincu que « pour informer, il faut être formé ».

A en croire ce dernier, cette formation sera suivie de séances de sensibilisation dans la ville de Bobo et ses 36 villages rattachés ainsi que tous les 12 départements de la province du Houet.

A ces séances de sensibilisation s’ajouteront des sessions de formation au profit de points focaux dans chaque localité pour ainsi servir de relai pour la campagne de sensibilisation.

Les conférenciers ont par ailleurs invité tous les burkinabè à la solidarité pour une victoire contre la pandémie. Dans cette veine, ils ont lancé un appel au gouvernement à prendre des mesures qui favoriseraient des créations nationales qui pourraient aider à rendre le dispositif sanitaire national plus résilient.

Pour renforcer leur position, la conférence de presse a été une occasion pour les responsables de l’IVOP de présenter un dispositif de lave-main innovant fabriqué à Bobo-Dioulasso par des bobolais.

Ce lave-main appelé RB20 qui signifie Résilience Burkina 2020 est mécanique parce que fonctionnant à l’aide de pédale.

Commercialisé par une société de la place à 175 000 FCFA, le dispositif entièrement métallique peut durer jusqu’à 60 ans selon les conférenciers qui souhaitent que les populations se l’approprient pour améliorer leur hygiène surtout familiale même après la fin de la maladie.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire