Insécurité au Burkina : l’APMP appelle à la résilience des burkinabè

L’alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a animé une conférence de presse au cours de laquelle, elle a appelé les burkinabè à la résilience face au terrorisme. C’était à Bobo-Dioulasso, le 15 février 2020 en présence de plusieurs cadres des partis qui composent la structure.

« Poursuite des chantiers de développement dans un contexte d’insécurité: quelles stratégies pour une forte résilience ». C’est le thème autour duquel l’alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a animé sa conférence de presse à Bobo-Dioulasso.

Composé de 58 partis politiques, l’APMP a, d’entrée de jeu, réaffirmé son soutien au président du Faso dans ses actions de développement du pays.
Le point saillant de ce point de presse a été la question d’insécurité dont traverse le Burkina. Et pour faire face au phénomène, les conférenciers ont appelé les burkinabè à être résilients.

Pour le coordonnateur national de l’APMB, clément Sawadogo, l’insécurité qui a entaché le mandat du président Kaboré vise à saper ses efforts de développement.

A la question de savoir si le pari des élections du 22 novembre prochain sera tenu compte tenu de cette insécurité. Clément Sawadogo rassure. « La tenue des élections du 22 novembre 2020 n’est pas négociable. C’est une question de respect de principe édicté par la constitution. Les élections doivent se tenir car, ne pas organiser les élections, c’est donner une victoire aux terroristes. Il faut être conscient que la non-tenue des élections à bonne date va ouvrir la porte à une crise politique. Et cela va renforcer les terroristes dans leur position. En un mot, si les élections ne se tiennent pas à la date prévue, ce serait une sorte de capitulation face aux terroristes et cela n’est dans l’intérêt de personne. Les élections auront donc bel et bien lieu à la date prévue » a-t-il déclaré.

Pour le bon déroulement de ce processus électoral, le coordonnateur national de l’APMB invite tous les partis politiques de la majorité comme de l’opposition à être des acteurs de cohésion car est-il convaincu qu’il est de l’intérêt de tous qu’il y est la paix pour une participation massive aux élections.

Après la conférence de presse, l’APMP s’est retrouvé en assemblée générale en vue d’appeler ses militants à se mobiliser face aux défis sécuritaires.

Cette assemblée générale de l’APMP qui a pour principal objectif selon les organisateurs, de réaffirmer son soutien au président du Faso en appelant tous les burkinabè à se donner la main pour faire un front commun contre l’hydre terroriste avait pour thème, « poursuite des chantiers de développement dans un contexte d’insécurité : quelles stratégies pour une résilience accrue« ? 

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire