Incarcération de Herman Sirima : Les habitants de Bonheurville s’inquiètent

A Bonheurville, zone non lotie de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso située dans le village de Samagan, les populations ne savent plus à quel sain se vouer et ce, depuis l’incarcération du maire Herman Sirima. Elles l’ont fait savoir le dimanche 23 mai 2021 lors d’une conférence de presse qu’elles ont animé à cet effet.

« Avec lui, nous avions l’espoir car tout était mis en œuvre pour résoudre les problèmes que nous vivons dans cette zone non lotie. Depuis son incarcération, nos espoirs se sont amincis. Aujourd’hui, nous avons des cœurs meurtris car nous ne savons plus où mettre la tête depuis son incarcération ».

C’est par ces propos que Sanou Sissoun a dépeint la situation des populations de cette zone non lotie qui selon lui, nourrissaient l’espoir d’avoir chacun, un toit dans de meilleurs délais.

Aujourd’hui cet espoir dit-il, s’est presqu’estompé laissant ainsi les populations dans le désarroi. « Qu’allons-nous devenir ?  C’est la question que nous nous posons actuellement car depuis lors, personne n’est venu nous dire la conduite à tenir dans notre situation » se sont-ils inquiétés avant d’appeler les autorités compétentes à se pencher sur le dossier afin que « l’homme puisse revenir panser leurs cœurs meurtris ». « Nous sommes convaincus que s’il était là, nos soucis étaient presque résolus » s’est-il convaincu.

Et Djénéba Coulibaly de demander une liberté, ne serait-ce que provisoire au maire que ces populations appellent « homme de la situation ». « Nous demandons aux autorités de lui accorder une liberté, ne serait-ce que provisoire, afin qu’il vienne essuyer nos larmes » a-t-elle laissé entendre.

JK/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire