Impact du Covid-19 sur les entreprises : la presse privée et les publicitaires exposent leurs difficultés au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé, ce mardi après-midi, une audience à une délégation patronale de la presse privée, et de l’association des agences de communication et de publicité. Accompagnée par le ministre de la Communication, Remi Fulgance Djandjinou, la délégation a échangé avec le chef de l’Etat sur les difficultés que rencontrent les organes de presse privée et les publicitaires, en raison de l’épidémie de Covid-19.

« Cette situation de Covid-19 a impacté toutes les entreprises de façon générale, mais les entreprises de presse de façon particulière parce que quand l’économie ne tourne pas, il y a un impact immédiat sur les entreprises de presse » a déclaré le porte-parole de la délégation, Boureima Ouédraogo.

Avec l’absence de publicité, d’événementiel, de couverture médiatique et de publi-reportage, « une bonne partie des recettes des éditeurs de presse privée et des publicitaires se trouvent compromises » a expliqué M. Ouédraogo. Les difficultés liées à l’accès à la publicité, aux problèmes de subvention ont également été évoquées au cours des échanges avec le chef de l’Etat.

Selon le porte-parole de la délégation, cette audience a été une occasion pour solliciter l’intervention du président du Faso afin que l’Etat puisse voir dans quelle mesure accompagner les entreprises de presse pour qu’au sortir du Covid-19, la majorité d’entre elles ne mette pas la clé sous le paillasson.

Le président du Faso qui « a eu une oreille attentive à ce sujet, a promis de regarder ce qui est faisable » a soutenu Boureima Ouédraogo. A cet effet, « il nous a demandé de voir dans quelle mesure les fonds qui ont été proposés pour accompagner l’ensemble des entreprises pourraient aussi profiter aux entreprises de presse » a-t-il poursuivi.

Sur instructions du président du Faso, des concertations sont prévues avec le ministère de la Communication et celui en charge de l’économie et des finances pour « réfléchir de façon plus structurée sur ces problèmes que nous lui avons soumis afin de trouver des solutions pour l’immédiat, pour le moyen terme et à long terme », a déclaré Boureima Ouédraogo.

Direction de la communication de la présidence du Faso

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire