Conseil régional de la jeunesse des Hauts-Bassins : Les “ambitions” du candidat Victor Dabiré

image_pdfimage_print

C’est bientôt le renouvellement des instances de la faitière des jeunes du Burkina Faso. En plus du bureau national, ceux des communes, provinces et régions, auront également de nouvelles équipes dirigeantes. Dans les Hauts-Bassins, un jeune candidat au poste de président régional, retient l’attention de plus d’une personne. Actif dans le milieu associatif depuis 2012, Victor Dabiré ou « Vicky » pour les intimes, veut insuffler un nouveau dynamisme à la structure au niveau de la région.

Des ambitions pour l’épanouissement de la jeunesse de la région des Hauts-Bassins, il n’en manque pas. « Je suis candidat parce que je veux apporter ma contribution à l’animation, à l’éveil et à la formation de la jeunesse qui se trouve être dans une situation de léthargie » justifie-t-il.

Celui qui est considéré comme le candidat idéal pour occuper le poste de président du conseil régional de la jeunesse des Hauts-Bassins par une partie des jeunes, dispose d’ailleurs selon lui, d’un programme à même de lui permettre de parvenir à ses fins, une fois élu. « Comme tout candidat à une élection, je dispose d’un programme que j’ai dénommé “Mes Ambitions pour le Conseil Régional de la Jeunesse des Hauts-Bassins”. Il est bâti autour de sept (07) domaines prioritaires qui prennent en compte les préoccupations des jeunes en matière d’emploi, de formation civique, de connaissance de la vie associative et de techniques de mobilisation de ressources » confie-t-il. « Ambitieux », ce programme selon lui,  sera dévoilé et vulgarisé une fois sa candidature validée.

La région des Hauts-Bassins, ce n’est pas seulement Bobo….

Une fois élu, Victor Dabiré ou « Vicky » entend rompre d’avec les pratiques  qui laissent croire que la région se limiterait à la seule ville de Bobo-Dioulasso. « Aucune localité, aussi petite soit-elle, ne sera mise à l’égard car les Hauts-Bassins, ce n’est pas seulement Bobo-Dioulasso », foi du candidat qui déplore le fait que les jeunes ruraux soient souvent mis à l’écart dans certaines situations.

Et cette intention, l’homme entend la matérialiser par des actes dès ses premières heures à la tête de cette structure au niveau de la région. « C’est déplorable qu’on parle de région sans qu’on ne puisse prendre en compte les jeunes des deux autres localités. Et nous allons y mettre fin.  D’ailleurs, l’une de mes premières activités en tant que Président du Conseil Régional, sera menée soit dans le Kénédougou, soit dans le Tuy pour réaffirmer mon intention de travailler à impliquer tous les jeunes qui se trouvent sur le territoire régional » précise-t-il.

En attendant la validation des candidatures, ils sont au nombre six (06), les prétendants au poste de président du conseil régional de la jeunesse des Hauts-Bassins, dont le président sortant, Omar Traoré.

Mais, Victor Dabiré ou « Vicky » croit en ses chances avec l’adhésion des jeunes à sa vision. « Ma force réside en ma conviction et au programme ambitieux que je veux exécuter. Je fais également confiance en l’esprit de maturité et de discernement de la jeunesse de la région qui saura qui placer à la place qu’il faut » en est-il convaincu.

Parcours associatif de Victor Dabiré (encadré)

« J’ai débuté ma carrière associative en 2012 avec le mouvement, la Jeunesse Étudiante Catholique (JEC) où j’ai occupé des responsabilités de Président de la JEC du Secondaire (2013-2014) et celle Universitaire (2016-2017).

Au-delà de la JEC, j’ai milité dans plusieurs associations telles que le LEJEPAD (Leadership Jeune pour la Paix et le Développement en Afrique), le CAF (Collectif des Amis du Faso), la CAF (Confédération des Associations du Faso).

En 2017, j’ai créé avec des camarades, l’Association Jeunesse Vision Avenir qui est promotrice de la compétition scolaire culturelle FASO SCHOOL’S WONDERS.

J’ai aussi créé en 2020 l’Association des Jeunes pour l’Unité et le Développement (AJUD). C’est cette dernière qui porte l’organisation du Tournoi de la Résilience.

En plus de ces associations, je suis le Secrétaire Général du Comité de Jumelage de l’arrondissement 5 de Bobo et ce pour quoi, j’ai été responsabilisé le jeudi 01 Juillet 2021 pour présider le Comité d’organisation de la Super Coupe entre les arrondissements 5 de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou. Actuellement je suis militant de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) où j’occupe le poste de secrétaire national. Avec ces structures non exhaustives, j’ai conduit plein d’activités ».

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.