Hauts-Bassins: des journalistes, blogueurs et acteurs d’OSC découvrent « veenem », la plateforme de dénonciation

Ce jeudi 17 septembre 2020, le comité régional anti-corruption (CRAC) des Hauts-Bassins a initié un atelier de formation à l’endroit des journalistes, des blogueurs et des organisations de la société civile. Le comité, à travers cet atelier entend accroître le nombre de dénonciations sur la plateforme « veenem ».

Pouvoir accroître le nombre de dénonciations sur la plateforme « veenem », afin d’améliorer et permettre d’atteindre les 600 dénonciateurs. Tel est le but visé par le CRAC Hauts-Bassins en organisant cet atelier de formation à l’endroit des journalistes, blogueurs et des OSC.

A en croire le président du comité régional anti-corruption, Blassé Kouraogo, les chiffres indiquent que sur une cible de 600 dénonciateurs, il y’en a eu seulement que 40 en deux ans.

Et pour voir la tendance à la renverse, cet atelier vise à donner l’occasion de communiquer au moins deux modules qui donneront les outils nécessaires pour l’atteinte des objectifs de la plateforme.

Présentant la plateforme, Blassé Kouraogo a fait savoir que le mécanisme de dénonciation sur la plateforme « veenem » sera communiqué aux participants. «Nos efforts sont surtout focalisés sur les manifestations, les causes et les conséquences de la corruption au niveau de l’éducation et de la santé, puisque, les dénonciations que nous souhaitons voir le plus, portent essentiellement sur les deux secteurs qui sont les secteurs sociaux de services publics les plus sollicités par la population » indique-t-il.

Au sortir de cet atelier de formation, les organisateurs espèrent constater une animation active de la plateforme avec des dénonciations, des encouragements, des exemples de bonnes pratiques dans différents services car souligne Blassé Kouraogo, la plateforme fait aussi la promotion des bonnes pratiques dans les différentes administrations.

Et au président du CRAC Hauts-Bassins d’ajouter que « nous dénonçons également les mauvaises pratiques dans les services publics autres que ceux que nous avons déjà évoqué ».

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire