Hauts-Bassins: des journalistes à l’école de la gestion de la Covid-19

image_pdfimage_print

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus, le ministère de la santé avec l’appui de partenaires, a organisé une session de formation et d’information au profit des journalistes reporters en santé et des animateurs des émissions interactives sur la covid-19 de la région des Hauts-Bassins. Cette formation s’est tenu les 13 et 14 avril 2021 à Bobo-Dioulasso.

Renforcer les capacités des journalistes reporters et des animateurs d’émissions interactives sur la covid-19. C’est l’objectif visé par le ministère de la santé en initiant cet atelier de formation et d’information à l’endroit de professionnels des médias de la région des Hauts-Bassins.

Selon le directeur régional de la santé (DRS) des Hauts-Bassins, Rodrigue Diao, qui a voulu faire l’état des lieux de la pandémie, le coronavirus est une réalité et continue selon lui, d’impacter les populations dans la région.

Il indique que ce sont au total 2761 cas positifs qui ont été signalés dans la région depuis le début de la maladie avec malheureusement 53 décès et 41 cas sous traitement.

A l’entendre, le covid-19 est une maladie comportementale qui n’a pas en lien direct avec les agents de santé. Pour le directeur régional, la communication est un maillon essentiel de la riposte contre cette maladie.

Ainsi, estime-t-il qu’il était de bon ton que ceux qui sont dévoués à cette tâche puissent être outillés pour la communication sur le risque et l’engagement communautaire. « Il est important de renforcer les capacités des journalistes sur tous les aspects du covid-19 et surtout insister sur comment communiquer en situation de crise pour ne pas faire paniquer la population et aussi rassurer cette population » a signifié Rodrigue Diao.

Il donne l’information selon laquelle le Burkina Faso s’est engagé à vacciner sa population. « Nous sommes fin prêts pour recevoir les vaccins et procéder à la vaccination de la population. Au niveau de la région des Hauts-Bassins, le comité en charge de la vaccination a déjà été mis en place à travers un arrêté signé du gouverneur de la région » a fait savoir le directeur régional de la santé des Hauts-Bassins.

Aussi, il a tenu à rassurer la population qu’il ne s’agit pas d’un vaccin de seconde zone, mais qu’il s’agit des mêmes vaccins qui sont utilisés ailleurs. Les doses ne pouvant pas suffire à vacciner toute la population, il fait savoir qu’il sera procédé par ciblage en mettant l’accent sur les personnes âgées, celles vivant avec une comorbidité comme le diabète et l’hypertension, ainsi que les personnes de première ligne à savoir les agents de santé. Le directeur régional rappelle que la vaccination sera volontaire et gratuite.

Lass/Ouestinfo.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.